LA RECEPTIVITE - Il est dans ma nature, de pouvoir ressentir certains événements longtemps en avance. Je pense que c'est une sensibilité que j'ai acquise au fil des années Par cette porte

 
tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

LA RECEPTIVITE

Rédigé par Mayanhotep
Posté le mercredi 03.08.05 à 18h55
Message n° 26008

Il est dans ma nature, de pouvoir ressentir certains événements longtemps en avance. Je pense que c'est une sensibilité que j'ai acquise au fil des années
Par cette porte ouverte sur le monde immatériel.
Je dois admettre que ça n'a pas toujours été facile, bien au contraire
Il m'est parfois difficile de ressentir des choses pénibles, comme la souffrance morale
Ressentir l'horreur qui a pu se produire dans tel ou tel endroit. Ressentir des choses à l'avance, sans connaître exactement la nature du drame
Je préfère bien évidemment, sentir la présence d'un être qui je le sais prendra vie dans le ventre d'une mère. Ou la présence d'un être dont les particules qui le composent vous inondent d'un bien- être que l'on garderait bien éternellement. J'ai accepté de vivre le bon, je le devais aussi pour le mauvais. Même si parfois ça fait mal, même très mal
Comme ressentir la souffrance morale d'une personne, qui vient de mettre fin à sa vie
J'aurai bien évidemment préféré savoir à l'avance mes propres erreurs, cela m'aurait évité de chuter. Mais je sais, pas de privilège, c'est la loi logique du bien et du mal, apprendre à discerner.
Apprendre que l'on est comme tout être humain, faible et vulnérable
Voici des exemples, l'un est une merveilleuse nouvelle et les deux autres ont été très difficiles à vivre, l'une est personnel sur les deux
J'ai choisi deux témoignages personnels pour vous montrer qu'il y a des jours, où il vaut mieux ne rien savoir, ne rien ressentir
.....................................................
Lors d'une visite d'une de mes filles
Je la regarde, et je lui dis
Tu ne serais pas enceinte ?
Etonné elle me dévisage, et me dit
Comment le sait tu, je viens juste de l'apprendre
Je venais pour vous l'annoncer
Je lui ai répondu
Quand tu as franchi la porte
L'âme de ton enfant
Est entré avec toi
........................................................
Quelques années plus tard
Ma fille qui vit dans un autre département
Vient nous annoncer sa grossesse
Reparti de la maison
Je regarde mon épouse, et lui dit
Son bébé ne vivra pas
Une voix, vient de me l'annoncer
Huit mois ont passé, la grossesse s'est bien passée
Et le petit garçon est né
Heureux papy, je le tenais dans mes bras
Un mois plus tard, je sortais d'une église
Et dans mes bras, Un petit cercueil blanc
Aucun mot ne pouvait sortir de ma bouche
Rien pour consoler mon gendre, et ma fille
..........................................................

Un jour, pendant que je travaillais, la voix de mon guide m'interpella pour
Me demander de me rendre dans un endroit au bord de la mer
Très embêté, car j'étais assez loin de l'endroit indiqué, à quelques kilomètres
Je refusais dans un premier temps , car j'étais sur mon temps de travail
Mon guide intervenait de nouveau avec insistance, prétextant l'importance de sa demande
Au bout de plusieurs minutes, je décidais de m' y rendre
Arrivé pas loin de la mer, je sentait que je passais dans un état second, c'est comme si
Mon guide prenait progressivement certaine faculté de mon corps physiques, confiant
Je le laissais faire. En descendant de voiture, je me dirigeais droit devant, comme persuadé
De la direction où je devais me rendre.
Arrivé au bord d'une falaise, je remarquais en contre bas une tache rouge
Arrivé sur le lieu, je ressentais une terrible souffrance < insupportable >
Pendant la nuit, une jeune fille avait mis fin à ses jours. Sont corps n'était plus ici
Il ne restait que quelques affaires, un paquet de cigarettes , et une tache de sang sur le rocher.
Son corps n'était plus, mais son âme était là, bien présente perdue et désemparée, elle était dans les ténèbres, une souffrance insupportable dont je ressentais les moindres détails
Ce qui ce passa par la suite, s'est produit avec l'intermédiaire de mon guide
Moi je n'étais que l'instrument.
J'en profite pour dire, que le suicide n'est pas un acte égoïste, comme certains le prétendent
Mais plutôt un acte incompris, qui survient dans un moment d'égarement, sous l'emprise de nos émotions.

Je sais que mes histoires sont assez incroyables, et difficiles à croire, même moi j'ai parfois du mal à expliquer pourquoi je suis comme ça. Je ne suis pas un gourou, ni un sage
Rien de tous cela, je ne suis pas un saint non plus, loin de là, j'ai fait des erreurs dans cette vie comme tous le monde. Et j'en ferais sans doute encore, car on n'est jamais à l'abri

Amour compassion
mayanhotep


Les réponses à ce message

 Merci à toi! par Belange le 03.08.05 à 20h04
 Informer ou non par Micheline le 03.08.05 à 21h55
 Réponse par Mayanhotep le 05.08.05 à 10h44
 Bonjour Mayanhotep! par Belange le 05.08.05 à 12h49

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite