Le dire ou se taire - Bonjour Agatha, Ce que tu décris nous parle à tous, car nous avons tous rencontrés des moments similaires, ou« le dire » et « le taire » se

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Le dire ou se taire

Rédigé par Sefora
Posté le mercredi 16.06.04 à 13h37
Message n° 18441

Bonjour Agatha,

Ce que tu décris nous parle à tous, car nous avons tous rencontrés des moments similaires, ou« le dire » et « le taire » se disputent âprement.

Ton problème de conscience en soulève un autre de taille, tu en étais à : « la nécessité d'être sincère et vrai » et « la liberté des uns s'arrête ou commence celle des autres ».
moi, je complique les choses en te posant la question suivante :
Si tu interviens pour dire ton Vrai, c'est pour donner « ta perception » des choses, cette perception qui te fait penser « moi, je suis dans le vrai, et en toute sincérité, je dis que.... », mais les autres aussi, lors d'un conflit.... pensent être dans le Vrai, mais es-tu Juste en étant dans "ton" vrai ????

Je te prends une image très connue:
Un verre d'eau rempli à moitié....
L'un va te dire, il est à moitié-vide, l'autre va te dire , il est à moitié-plein.... Ni l'un ni l'autre ne disent faux, pourtant chacun à sa « propre perception », chacun d'eux à parler Vrai, et a été sincère...et toi tu arrives, et tu dis, mais non !!!
Ce verre contient de l'eau ....c'est vrai aussi...

Vouloir être sincère et vrai, ne veux pas dire que tu sois Juste...c'est juste dire les choses que l'on pense...c'est se situer dans un conflit en donnant sa propre vision du problème. Alors où est le Vrai dans tout ça ???

Tu as pensé à la souffrance des autres si tu disais ce que tu penses ...et tu nous parles aussi de la tienne, à cause de ce qui te semble être un « manque de sincérité », moi je le vois comme un « plus d'Amour » pour l'autre...pas comme un manque de sincérité, manque de sincérité envers qui ?...tu le sais, toi pourquoi tu agis ainsi...donc tu es sincère envers toi-même.

Je vais répondre vrai à tes questions :
"Peut-on être vrai tout le temps et à n'importe quel prix ?"
Non... on ne peut pas être vrai tout le temps, et surtout pas à n'importe quel prix, par amour pour les autres on se retient, on se maîtrise...

"Doit-on l'être, sans tenir compte de l'impact que cela peut avoir sur les autres ?"
En agissant ainsi, en pensant à l'impact, tu calcules les risques..... cela revient à la question du « prix à payer », à toi de savoir quel risque tu acceptes de prendre .....

"Comment concilier la nécessité d'être vrai et la nécessité de tenir compte de ceux qui nous entourent ?"
Par amour pour les autres, en réfléchissant au bien , au mal , au meilleur , au pire que le fait « d'être vrai, sincère, franc » pourrait provoquer chez ceux qu'on aime, on en revient à cette notion de calcul de risques....

"Comment vivre plus sereinement intérieurement cette dualité là ?"
Impossible, de concilier « sérénité et dualité », impossible pour moi de te donner la solution à ce problème... et manière franche, sincère et vraie, je te dis ... (et je te vois déjà bondir sur ta chaise, ma chère Agatha !)... Les réponses sont en Toi !!!

De toute façon, il me semble que lors d'une situation conflictuelle, ou tout part en vrille, ou personne n'a la sérénité d'écouter l'autre, il est plus sage d'attendre que la tempête se calme avant d'entamer un travail de reflexion.

Amitiés,
Séfora


Les réponses à ce message

 Merci à toutes par Agatha le 17.06.04 à 02h59

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite