Le travail fait partie de notre vie - Ce texte fait partie d'un livre qui dans son ensemble exprime la vision du monde et de l'être humain par Khalil Gibran. L'auteur présente diverses situations quotidiennes et/ou étapes

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Le travail fait partie de notre vie

Rédigé par Patricia
Posté le mercredi 12.04.06 à 12h09
Message n° 29984

Ce texte fait partie d'un livre qui dans son ensemble exprime la vision du monde et de l'être humain par Khalil Gibran. L'auteur présente diverses situations quotidiennes et/ou étapes obligatoires de la vie au travers d'un langage poétique qui, pour ma part, est éveilleur de sens et de sacré. Bien que nous soyons obligés d'accomplir des tâches quotidiennes, la plupart du temps, par nécessité, rien ne nous empêche d'apprendre à les voir autrement et, mieux encore, à les apprécier. La manière dont on fait les choses est aussi importante que les choses que l'on fait, je crois. Comme le chemin lui-même (le parcours) est aussi important sinon plus que la destination finale. A titre d'exemple, la mort (destination finale de tout être humain) ne rend pas moins significative la vie, au contraire. N'est-ce pas la mort qui donne un sens à la vie et vice-versa ?
Le travail n'est pas la vie, c'est évident, mais il fait partie de notre vie et occupe la plupart de notre temps. Ainsi, si nous vivons plus de 30 ans à maudire et à détester notre travail ne sortirons-nous pas aigris et malheureux du bilan de notre vie ?

Bien entendu, nous vivons en ce moment dans un contexte socio-économique précaire, discriminatoire et démoralisant.
Bien entendu, nous travaillons tous pour pouvoir vivre.
Bien entendu, nous sommes soumis à de nombreuses pressions, stress et "violences psychologiques", parfois bien sournoises.
Le constant n'est pas franchement positif.
Pouvons-nous malgré tout baisser les bras ?
Pouvons-nous nous abandonner la partie à l'individualisme, l'égoïsme, le chacun pour soi et au dogme « monétariste » ?
Pouvons-nous inciter nos enfants au civisme, à l'éducation, au respect de l'être humain, au respect de l'environnement et à l'engagement envers la vie si nous-mêmes n'y croyons plus ?
En réfléchissant bien, la spiritualité, le bien-être et l'accomplissement de l'homme sont étroitement liés à son environnement, donc à la société dans laquelle il vit.
La société dans laquelle nous vivons est aussi de notre responsabilité.
Il est temps d'ouvrir les yeux, il est temps de se remettre en cause et il est temps d'agir... chacun a en lui un pouvoir qu'est sa responsabilité, ses pensées, son discours, son engagement et ses actions. Si nous prenons tous conscience de cet état de fait, peut-être qu'en nous unissant nous pouvons évoluer vers un monde meilleur, un monde qui ressemble plus à nos attentes, à nos valeurs et à nos rêves.
Je ne voudrais pas « politiser », je me permets, cependant, de partager avec vous un extrait d'un article extrêmement pertinent, révélateur de sens et de valeurs pour moi :

« Oui, il faut remettre au centre du système économique et social non plus l'Etat ou la bureaucratie, non plus le capital ou le profit, mais l'homme dans sa dimension physique et spirituelle.» dixit Jean-François Kahn, La révolution qu'il faut faire, Marianne no 467, du 1er au 7 avril, 2006.

Patricia


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite