Les vertus: des joyaux à acquérir - Il est une idée fort répandue c'est que nous avons en nous toutes les vertus, qu'on a donc le divin en soi et, en quelque sorte, on est ainsi

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Les vertus: des joyaux à acquérir

Rédigé par Chevalerie
Posté le lundi 06.02.06 à 19h08
Message n° 29208

Il est une idée fort répandue c'est que nous avons en nous toutes les vertus, qu'on a donc le divin en soi et, en quelque sorte, on est ainsi sauvé. Quoiqu'il y ait un peu de vérité, ce n'est qu'un aspect de la vérité. Cette manière de penser fait croire, à tort, qu'on peut faire ressortir ces vertus, car elles sont en nous, comme si elles pouvaient ressurgir sur demande.

Précisons ce qui en est réellement. L'âme a été placée délicatement dans le corps physiques, d'abord pour son individualisation et son expérimentation dans le monde de la matière, mais aussi pour éviter sa dispersion dans l'Infini. Si elle n'avait pas été « enfermée » dans un corps physique, elle aurait sans cesse cherché à rejoindre la Source, alors que dans le processus évolutif des êtres sur la terre, elle ne pourra rejoindre cette Source que lorsqu'elle aura assez de qualités vibratoires, donc de vertus, pour s'unir avec notre Esprit et concrétiser ce mariage mystique.

Les vertus, tout comme l'âme, doivent s'individualiser, être expérimentées et perfectionnées, car elles sont en nous en potentiel et doivent être affinées. Elles doivent finir par former, dans l'âme, un puissant noyau d'énergie, de force, de Lumière. À ce stade, il pourra y avoir une certaine « parenté » avec notre Esprit et la fusion pourra s'opérer. Sans cette « parenté » toute fusion est impossible.

Il est donc plus exact de dire que nous avons toutes les vertus, en terme de potentiel dans l'âme et que seule l'expérimentation les fait progresser. Il en va ainsi d'un gland de chêne. On peut dire qu'il est un chêne, mais en réalité c'est un chêne en potentiel, car il doit grandir avant de devenir un arbre digne de ce nom, avant de savoir si ses branches seront bien structurées ou s'il fera un arbre droit. On pourrait aller plus loin et dire que ce gland est Dieu, car tout ce qui vit est un archétype du principe divin. Mais ce ne serait qu'une infime partie de la réalité, importante oui, mais une partie seulement de la réalité de ce chêne en devenir.

On pourrait aussi prendre l'exemple de l'alchimiste qui sait qu'une pierre peut devenir de l'or, elle en a potentiel brut, elle en a le potentiel en devenir pour qui sait l'amener jusque-là. Il sait cependant qu'il lui faudra connaissance, travail et patience et qu'il ne doit pas trop la chauffer, car elle risquerait de la casser.

Les expériences de nos vies développent nos vertus, mais la prière, la méditation, l'aide céleste peuvent venir nous infuser la conscience de telle ou telle vertu. L'être a du les développer depuis le tout début de ses incarnations et elles sont éternelles et sont également un héritage divin, intelligent et lumineux, qui nous mènera à notre destin glorieux. Sans une connaissance consciente et avancée des vertus, sans les avoir vraiment développées, notre âme ne pourra rejoindre notre Esprit et ce n'est que dans ce chemin que l'être peut connaître une paix indéfectible.

Chevalerie



Les réponses à ce message

 Empirisme par Catherine-ana le 12.02.06 à 10h18
 Merci pour ta réponse par Chevalerie le 13.02.06 à 23h22

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite