Merci à toutes - Merci d'avoir pris le temps de partager avec moi. Cela aide à prendre de la distance et à élargir l'horizon dans une autre perspective. A la lecture

 
tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Merci à toutes

Rédigé par Agatha
Posté le jeudi 17.06.04 à 02h59
Message n° 18452


Merci d'avoir pris le temps de partager avec moi. Cela aide à prendre de la distance et à élargir l'horizon dans une autre perspective.

A la lecture de vos réponses, je réalise combien cette expression de la sincérité est pour tous, un exercice délicat. « Tout dépend de quel point de vue l'on se place, par rapport à l'idée qu'on s'en fait », a coutume de me dire mon frère. :)))))))

Je peux dire que je suis en accord avec chacune d'entre vous. Les non-dits, Laure, provoquent souvent plus de mal que de bien et rendent l'eau des relations croupissante, provoquent des malentendus. Car un « mal entendu » est souvent la conséquence d'un « mal dit », ou pas dit du tout. Y mettre les formes, dans le respect de l'autre, oui bien sûr Michelle, mais encore faut-il que la porte soit ouverte à l'échange pour ne pas passer en force, comme le disent Nathalie et Sefora. Prendre en compte l'interlocuteur comme l'exprime Eléonore à travers son expérience. Si autrui n'est pas disposé à recevoir, quelque soit la façon de dire, les mots ne passeront pas et seront vus sous le prisme déformant de son état du moment. Attendre donc le moment opportun oui, mais quand on se prend les pieds dans le tapis, (à traduire souvent par « prise de tête ») je crois que l'instinct nous fait essayer de rétablir l'équilibre, sans même réfléchir.


Sefora tu me demandes « être dans ton vrai, est-ce être dans le Juste ? ». Pour répondre à ta question : pour moi ce n'est pas sous l'angle de la justice que le problème se pose, mais plutôt sous celui de la justesse, de la concordance intérieur/extérieur. Il est clair que je ne détiens pas le Juste et que je ne le détiendrai pas avant 10 000 ans.... peut-être ! Il n'est absolument pas question de prétendre que « mon » vrai est LE juste.... Je n'ai qu'une idée du juste qui se résume de façon simple à ceci : « ne sers pas le plat que tu ne voudrais pas que l'on te serve et si tu te reconnais le droit de dire, sache le reconnaître aussi aux autres, en acceptant d'entendre ».

Ce que tu évoques, c'est le conflit dont tu n'es que spectateur. J'évoquais plutôt dans ma question, le conflit en prise directe, celui qui te met en friction avec les autres et donc avec toi-même. Mais même cela nous pouvons le regarder sous la perspective que tu évoques : demeurer spectateur non concerné dans nos propres conflits.

Je retire de tout cela l'importance de ne pas être en réaction, en laissant le temps au temps. Avoir assez de sagesse pour dépasser sa propre vue, ses propres freins. La sincérité des profondeurs est linéaire, alors que le réactionnel est conditionné à des variations.

Merci encore.
Agatha


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite