Mon avis - Pourquoi un grand nombres d’individus désirent souvent découvrir les dons qu’ils leurs semblent accessibles, ne parviennent-ils pas si facilement à découvrir les moyens de les exploiter. Souvent ses personnes

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Mon avis

Rédigé par Dmr
Posté le jeudi 13.03.03 à 21h59
Message n° 5857

Pourquoi un grand nombres d’individus désirent souvent découvrir les dons qu’ils leurs semblent accessibles, ne parviennent-ils pas si facilement à découvrir les moyens de les exploiter. Souvent ses personnes ont une volonté d’aider les autres, si ils découvrent ses dons. Mais ce qu’ils ne peuvent reconnaître et savoir avec certitudes, c’est leurs réactions lorsqu’ils découvrent ses dons et pourront en faire usage.
Souvent des gens de bonnes volontés n’ayant aucuns avantages social particuliers ont ce désir, mais ils ne leur suffit pas d’apprendre et de connaître les clefs qui permet l’usage des dons, il faut aussi parvenir à penser et agir comme si nous les possédions déjà avant de pouvoir en faire usage.
Un jour j’ai rencontré une personne qui est devenu un ami par la suite. L’éclairant et le guidant vers certaines connaissance je lui ai apporté un moyen de lui ouvrir l’esprit. Cet ami connaissait très bien mes problèmes matériels et savait que je n’avais besoin d’aucunes aides importantes, si ce n’est que de pouvoir dialoguer en toute confiance avec lui et que sa présence m’apportait beaucoup de joie lorsque nous faisions des réunions et petites conférences.
Progressivement, il a développé ses capacités intérieures, par un comportement qui changea complètement ses attitudes. IL était devenu capable d’enlever des maux de dents, maux de têtes, supprimait l’insomnie, lui même subit une auto-guérison très importante. Il avait un besoin, une envie de parvenir aider les autres dans leur détresse. Mais il était encore habité par une détresse que je connaissais bien, et savais que son initiation à certaines connaissances allait provoquer une rupture.
Chaque jour il me contactait, on se réunissait régulièrement, on faisait des projets, cherchait des moyens pour apporter du bonheur aux autres, etc…
Puis progressivement après plusieurs rencontres, il tomba sur ce que l’on nomme une âme soeur. Délaissant progressivement ses amis, ne venant plus au rendez vous et réunions fixées, trouvant toujours des excuses, puis finalement n’en donnait plus. Finalement il ne prévenait même plus qu’il ne savait pas venir au réunions fixées. Heureux d’avoir rencontrer l’âme soeur, il laissa tomber tout ceux qui lui ont apporté le moral et le moyen d’atteindre une certaine plénitude. Ses connaissances qu’ils auraient pu utiliser pour autrui se limite maintenant à que ceux qui l’intéressent, ils ne partagent plus avec ses guides et amis.
Le danger d’acquérir la possibilité d’utiliser des dons particuliers demande de l’individu voulant les acquérir une volonté de ne plus rechuter. Même si on en fait la promesse, est-il certains que la tentation ne sera pas trop grande et que l’usage de ses dons deviennent uniquement pour un bénéfice personnel.
Faire une régression pour savoir qui nous étions, ou nous vivions avec qui nous avons eu des problèmes, voir quelle étaient nos qualités et nos défauts, revoir des scènes de joies ou monstrueuses que nous avons vécues, ou revoir le bonheur et le malheur que nous avons apporté aux autres n’a finalement que très peu d’intérêt temps que nous ne sommes pas capable de voir dans notre propre intérieur ce qui ne va pas réellement, et il ne suffit pas uniquement de le reconnaître ou de nous croire assez fort de résister aux tentations qui nous seraient apportées.
Les tentations sont parfois biens cachées, les possibilités d’être détourné du chemin droit sont bien réelle et ce n’est que par la suite que nous pouvons seulement nous dire qu’il aurait mieux fallu que je ne le sache pas.
La régression actuellement peut être intéressante que pour provoquer chez certaines personnes une guérison de certains maux, en exemple certaines angoisses, la claustrophobie, certaines phobies, ou pour rééquilibrer des problèmes liés au moi intérieur causant des effets sur le moi extérieur. Actuellement beaucoup d’individus l’utilise par curiosité ou pour s’amuser. Dans ce cas les questions qui reviennent toujours par la suite sont : « est-ce mon imagination ou est-ce une réalité ?» à vous de le savoir.
En revanche, si un jour vous apporté à autrui un moyen de rendre heureux, il ne faut jamais en espérer un retour dans ce bas monde. Seul le retour se fait dans le coeur, par le moi véritable que nous sommes et par ses liens. Il n’y a donc aucune raison d’être mécontent, de voir un ami vous laisser tomber parce qu’il a atteint un niveau de vie et de bonheur différent.
Nous devons toujours être heureux de voir un autre heureux, même ci celui-ci ne prête pas, plus, ou moins d’attention à vous, il reviendra toujours vers celui qui lui a permis de trouver ce que lui même n’a pu apporter.
En se limitant au plan et à la vie de ce monde, on n’est limité qu’a être déçu en permanence, en rencontrant la réalité de la vie et ses liens, on est illimité dans la possibilité de savoir que la déception ne fait partie que des mondes matériel qui entoure l’esprit.
Bien Vous
DMR


Les réponses à ce message

 Regression par Esther le 19.03.03 à 12h06

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite