Nous les humains :) - Oui Sef, combien je me sens associée à ta recherche de compréhension ! Ta réflexion nous ramène aux échanges sur la souffrance. Vrai que je la trouve franchement

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Nous les humains :)

Rédigé par Agatha
Posté le mardi 03.02.04 à 04h44
Message n° 16157

Oui Sef, combien je me sens associée à ta recherche de compréhension ! Ta réflexion nous ramène aux échanges sur la souffrance. Vrai que je la trouve franchement détestable, si injuste parfois qu'elle ressemble bien plus à une prison qui nous enferme, qu'à une porte en direction de la liberté.

Mais justement dans ton message tu emploies le mot "image" et ce mot parle de lui-même. Je crois très sincèrement que nous vivons ici, en arrêt sur "images", comme dans une série télé à l'américaine qui s'éternise, dont nous verrions qu'un épisode. Comment comprendrions-nous vraiment le sens de l'histoire, ce que traversent les personnages, ce vers quoi ils vont, sans éléments autres que ce qui se déroule sous nos yeux ? Nous n'avons accès qu'a un petit bout de la totalité de l'histoire et nous essayons de notre mieux de nous y retrouver, de donner un sens, avec ce que nous sommes capables de comprendre. Mais les éléments sont trop restreints et nous amènenent à extrapoler, à interpréter, à supposer que...

Nous essayons même de comprendre pourquoi il en est ainsi, pourquoi il nous manque tous les épisodes précédents. Et là aussi nous tentons de trouver réponse, sans parvenir à émettre autre chose que des "si" et des "peut-être". Certains même refusent d'envisager qu'il puisse exister des épisodes antérieurs, se limitant à l'épisode présent , trouvant ainsi que l'histoire n'a ni queue ni tête. Vu sous cet angle, cela se comprend.

Et en fait, dans une approche qui m'est toute personnelle, je crois que nous sommes tous en vision d'angle... un angle aigu qui ne nous libère pas assez d'espace pour une vision d'ensemble.

J'ai été stupéfaite un jour, à la télé, d'apprendre dans une émission scientifique sur la vision, que les oiseaux percevaient 130 nuances de vert de plus que l'oeil humain. Comment cela a-til été établi, je n'en sais rien. Tu vas me dire "je ne vois pas le rapport avec le sujet". J'énonce cela simplement pour dire qu'une foule de chose échappe a notre regard, à notre compréhension, que la quantité de nuances de vert que notre cerveau enregistre, n'est pa la totalité du vert existant et que partant de là nous ne pouvons intégrer qu'un petit bout du réel.

Un Dieu parfait ne peut engendrer que le parfait. Pourquoi ne sommes-nous pas parfaits dans ce cas ? Je ne saurais répondre à ça. Apprentis sorciers peut-être qui avons mélangé empiriquement des élements qui nous font "boum" à la figure. "Rien ne se perd, rien de se crée, tout se transforme"... tout me semble être là-dedans. Toute création quelqu'elle soit poursuit sa route, parce qu'elle existe et contient sa réalité. Elle génère et fait boule de neige.

Dans ma compréhension qui reçoit Dieu comme un Père rempli d'Amour de Patience, de Miséricorde, je ne parviens pas à le percevoir à l'origine de tous nos déboires. Pas plus qu'il ne me viendrait à la pensée de remettre en cause des parents aimants et responsables qui ont donné à leur enfant tous les outils pour avoir un chemin droit, pas plus Notre Père n'est à l'origine de nos chemins de douleur. Il est parfait, nous a conçus parfaits. De Dieu à nous, il n'y a que nous pour ne pas le concevoir, le voir, perdus que nous sommes au fin fond d'un épisode d'une histoire si infinie qu'elle dépasse notre compréhension humaine.

La cigale suit sa gestation 7 ans enfouie dans le sol pour avoir le droit de ne sentir la lumière et la chaleur que l'espace d'un été... la chenille s'enferme dans sa chrysalide pour en ressortir papillon l'espace de peu de jours. Est-ce juste ? Injuste ? A quel Dessein répondent ces réalités ? Est-ce de ne pas le comprendre qui doit nous le faire voir injustifiable ?

Et le miracle de l'Amour de Dieu, en moi, c'est ce don qu'il nous a fait en nous permettant la transformation dans la création. Lorque notre production a toutes chances de nous envoyer droit dans le mur, nous reste cette fabuleuse possibilité de la conversion, du renversement. Nous ne pourrons jamais avec nos données humaines répondre à tous les pourquoi. Mais il nous est donné cette fantastique puissance à mettre en oeuvre le "comment" pour une transformation.

Avec toute mon affection
Fran









Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite