Oser la vie - Namasté Serala, Tu auras la paix que tu t'accorderas et nulle autre. Je n'ai pas vécu ton histoire et je respecte ta douleur, je sais qu'il est tellement

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Oser la vie

Rédigé par Thazz1
Posté le mercredi 27.02.08 à 12h14
Message n° 34788

Namasté Serala,

Tu auras la paix que tu t'accorderas et nulle autre. Je n'ai pas vécu ton histoire et je respecte ta douleur, je sais qu'il est tellement plus simple d'écrire les choses que de les vivre. Cela signifie t il que nous n'ayons aucune conscience à ce propos ni aucune aide à apporter?
Je ne suis pas de cet avis et c'est pour cela que je suis ici, maintenant.
Je suis persuadé que notre existence n'est pas fortuite, que nous venons en la vie pour expérimenter notre Etre (lui donner une expérience de lui-même) et ce autant de fois que nécessaire pour nous définir complètement, ce qui à mon avis est loin d'être un chiffre déterminé.
Bref, les personnes que nous cotoyons sont généralement les mêmes êtres avec lesquels nous interagissons de diverses manières suivant les existences. Alain a achevé son expérience en cette existence précise, cela ne signifie pas que la tienne est achevée aussi. Vos deux trajectoires ont été communes au point de se confondre mais elles n'étaient pas fusionnées. Bien entendu, 40 années de vie commune engendrent des habitudes que l'on finit par considérer comme inaliénables. Mais telle n'était pas vraissemblablement votre expérience commune recherchée. Cet événement, pour tragique qu'il soit te rappelle cela et engendre un déboussolement profond. Une perte de repères très inconfortable en comparaison de la douceur vécue jusque là. Le corps se sent amputé d'une partie de lui, l'esprit perd ses repères et chavire dans les ténèbres, l'âme quant à elle nous inspire un mal-être presque nauséabond tant le décalage entre ses aspirations et le vécu du moment sont contradictoires.

Du point de vue "vivant" de notre Conscience, la séparation est cruelle car elle fait cesser tout lien perceptible, cependant notre Etre est bien davantage qu'une simple plastique et le lien qui existe va au delà de la simple existence physique.
Oui, ton mari n'est plus physiquement à tes côtés; non il n'est pas parti, il demeure à tes côtés sous une forme plus subtile que tu ne distingues pas car tu n'acceptes pas cette situation. De fait, ton refus t'aveugle et paradoxalement il est la raison principale de la rupture du contact entre vous. Sâches que ce contact demeure et se fera aussi naturellement qu'avant dès lors que tu accepteras la situation nouvelle.
Chère Serala, c'est vraiment avec une infinie douceur que je t'adresse ces quelques mots, ta vie ne s'est pas arrêtée avec ce départ, tu as juste décidée de ne plus vivre à partir de ce moment là. Pourquoi? Probablement parce que tu n'arrives pas à concevoir ta vie sans lui, peut être parce que tu n'imagines pas décent de trouver plaisir à vivre sans lui, peut être.. Toi seule sait les raisons qui justifient cette mort émotionnelle que tu t'imposes. Et pourtant...
Pourtant malgré ces pensées, tu ressens au tréfond de toi une étincelle qui vibre toujours, un sentiment irraisonné de vitalité qui s'exprime malgré toutes ces barrières que tu as érigées, ton âme qui vibre. Serala, la vie te rappelles à elle au delà de tes croyances, au delà de tes convictions, la vie t'appelle à sa célébration car tu n'as pas encore joué le rôle qui t'est destiné, le rôle que tu t'es choisi en d'autres temps.
Célèbres ce que tu as vécu dans la joie, oses aimer la vie pour ce qu'elle t'a apporté et non pour ce que tu lui demandes. Bien sur, ces moments passés demeureront en toi à jamais, mais seront-ils ta force ou ton malheur? Feront-ils partie des merveilles que ton existence à révélées ou ne seront-ils que douleurs et souffrances? Seront-ils ton feu sacré, celui qui te fera te reveler après chaque chute, le don d'amour que tu feras aux autres? Choisiras-tu de te remercier pour ces moments ou de te maudire?
L'avenir que tu crées aujourd'hui sera à l'image que ce que tu souhaites vivre. Ne te refuses pas le droit au bonheur Serala, tu es bénie.

L'éternité est notre.
Aomëtae


Les réponses à ce message

 Une bonne élève... par Serala le 27.02.08 à 13h28
 La mort... par Fatima le 29.02.08 à 15h08

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite