Où est le combat ? - « L'amour est un combat ». Cela peut être, oui, si l'on parvient à définir quel est son véritable adversaire. Quel est le véritable adversaire de l'amour ? Cela

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Où est le combat ?

Rédigé par Agatha
Posté le lundi 10.05.04 à 03h44
Message n° 17819

« L'amour est un combat ». Cela peut être, oui, si l'on parvient à définir quel est son véritable adversaire. Quel est le véritable adversaire de l'amour ? Cela me semble si difficile à définir vraiment, tant il revêt d'aspects et de masques ! L'adversaire de l'amour je le comprends comme étant tout ce qui sépare, puisque l'Amour est UN. Mais pour autant faire UN ne me parait pas être une uniformisation, une identification : mêmes pensées, mêmes actes.

Chaque être est unique et individuel. Il ne faut pas confondre, selon moi, identité et identification. Chercher à établir son identité propre en se mettant en opposition par rapport à... l'opinion d'autrui, le mouvement global, le « moule » dont il est fait mention dans un autre message, me paraît être un cri du moi qui revendique son droit à la différence, et d'exister dans ce qu'il est. Chercher à s'intégrer dans le groupe humain en laminant sa différence au nom de l'unité, me paraît aussi un cri du moi dans son besoin d'appartenance, d'être accepté et aimé. Pour ce qui est de mon sentiment, aucune de ces deux voies ne débouche sur le résultat escompté : accéder à l'amour qui unifie.

Si j'essaie d'aller regarder un peu du coté de mon intérieur, je me rends bien compte que tout ce qui me sépare d'autrui provient de ce qui me divise moi-même. « Ne pas juger... ni être jugé » ? Voeu pieux ! Tant que je me juge comment puis-je espérer sortir du jugement ? Aimer les autres ? Voeu pieux aussi.... Comment puis-je prétendre aimer vraiment et en toute gratuité, tant que je suis dans le besoin de recevoir, dans l'attente, tant que je ne suis pas parvenue à vivre un état de « plein » intérieur qui me dispenserait de chercher encore vers l'extérieur ? Au point où j'en suis de mon parcours, il me semble que j'ai à m'unifier avant de pouvoir espérer m'unir aux autres vraiment. Cette unification est la conquête de mon identité propre, non par opposition ou confrontation à l'extérieur, mais par un chemin intérieur qui me permet de défaire tout ce qui me conditionne et ferme l'accès de ma propre réconciliation. Partir en guerre contre les autres ne m'aide en rien à me trouver, car c'est tenter de passer en force. Etre en guerre contre moi-même pas d'avantage, car c'est rester dans la division.

Je pense que ce n'est pas l'amour qui est un combat. Je crois plutôt que nous vivons tous le même combat qui est une quête de l'Amour. Mais bien sûr ce n'est là qu'une opinion personnelle et comme le disait le Bouddha : « cessez de chérir les opinions » !

Oh lala ! Il y a encore un sacré chemin à faire :)

Fraternellement
Agatha


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite