Sang expression de l'âme - Pour quelqu'un qui n'a fait qu'effleurer le sujet ton texte est très complet et je me demande comment serait ton message si tu avais approfondi le sujet en question

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Sang expression de l'âme

Rédigé par Patricia
Posté le lundi 30.08.04 à 11h03
Message n° 19624

Pour quelqu'un qui n'a fait qu'effleurer le sujet ton texte est très complet et je me demande comment serait ton message si tu avais approfondi le sujet en question ?!

La phrase "Mon sang est mon âme" est hautement symbolique et aussi énigmatique parfois, j'essayerai de mon mieux de donner mon interprétation personnelle qui n'est pas la seule interprétation possible...
Je crois qu'en prenant compte du sujet principal du livre (l'esprit et l'amour vivant) il est plus facile d'arriver à une interprétation.
Le sang étant la forme expressive, le symbole, de ce que sent et vit l'âme (l'esprit) dans le corps. L'esprit vivant prend possession de la forme, agit et se révèle dans le physique (sang) pour montrer ou prouver son existence, sa vie. L'âme (esprit), le spirituel, s'exprime par le sang (corps), la matière. Ainsi "Mon sang est mon âme" exprime que ce que vit l'âme dans l'invisible, se reflète et se perçoit dans le sang, le visible.

J'ai pris des extraits de "O" pour expliquer mon analyse du sens du mot sang/âme et ainsi exemplifier mes propos :

"Qui comprendrait que sans se parler, sans rien donc, sans même respirer, ils entendent l'autre l'appeler, le sentir et l'aimer. Ils sont si proches, si intimes, que rien de ce que l'un vit ne peut que transpirer dans le sang de l'autre ?"
Le sang est lien entre les deux êtres. Ils se ressentent tellement à travers l'esprit (l'âme) que le sang même est révélateur de cet état de choses.

"Oui, il voit en eux, il sait qu'ils sont si proches que quand l'un saigne l'autre n'a plus de sang."
Une fois de plus, le sang est la manifestation du lien qui unit les deux êtres par l'esprit (âme).

"Heureux de te retrouver après cette grande douleur, ce grand vide ; heureux de te revoir plus fort et puissant, comprenant que l'amour est de nouveau présent. Tu l'avais enfouis, tu l'avais caché, parce que ton sang ne faisait que couler. Mais tu as eu le courage, une fois de plus, de l'offrir et celui qui le reçoit sait combien il est libre. Pour la première fois tu n'as pas saigné, pour la première fois tu es libéré. Libéré d'avancer par nos ordres sans rien recevoir que la présence et la force. Sans sentir contre toi la chaleur de l'amour en des mains et des bras, poussé par l'espoir qu'il le fallait et par le désespoir de ne pouvoir le toucher, malgré tout tu n'as pas renoncé."
Le sang toujours en tant qu'image de l'âme. Le sang avant ne faisait que couler car il n'avait pas encore connu l'amour qui fait bouillonner le sang et se régénérer au point de se sentir en vie. D'où le fait qu'il n'ait pas "saigné" souffert. La souffrance de l'âme devient souffrance du corps. On peut faire une analogie avec certaines psychothérapies qui défendent que les maladies du corps sont l'expression de la souffrance de l'âme et donc pour guérir le corps il faudrait avant tout soigner l'âme.

Peut-être que d'autres personnes ont une autre version ou interprétation complètement différente qui serait intéressante de partager...

Amicalement,
Patricia


Les réponses à ce message

 Une expression non comprise par Lounawitch le 30.08.04 à 16h21

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite