Souvenir - Je me rappelle d'une conférence sur les émotions, lors d'un séminaire dans un ashram d'Arnaud Desjardins. Il y était questions de ce que les hindouistes appellent les samsara

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Souvenir

Rédigé par Agatha
Posté le mardi 10.02.04 à 05h50
Message n° 16337

Je me rappelle d'une conférence sur les émotions, lors d'un séminaire dans un ashram d'Arnaud Desjardins. Il y était questions de ce que les hindouistes appellent les "samsara"... ces souvenirs, d'ordre émotionnel, bons ou mauvais qui impriment en nous de la nostalgie, ou du déplaisir.

Les participants posaient des questions sur les moyens de se défaire de ces émotions, positives ou négatives, pour qu'elle n'empiètent plus sur le "ici et maintenant", nous laissent "neufs et vierges" acteurs et non réacteurs dans notre quotidien.

J'ai gardé le silence un long temps, mais intérieurement je n'étais pas d'acord. Il était clair en moi que je ne souhaitais pas perdre certaines émotions : celles que peuvent apporter un moment de vrai partage, la beauté d'un coucher de soleil magnifiant Dieu a travers sa création... Toutes sortes d'émotions qui nous transportent, nous transcendent, nous unissent à l'universel.

Au bout d'un moment, ravalant ma timidé car nous étions très nombreux, j'ai pris mon courage à deux mains pour exprimer mon désaccord et ce que je ressentais. Arnaud a souri et m'a gentiment répondu : "vous confondez émotion et sentiment. L'émotion est la bêtise pour le coeur,alors que le sentiment en est l'intelligence. La limite qui les sépare est fragile mais elle fait toute la différence." J'aurais bien aimé qu'il aille plus avant mais une question autre est venue d'un participant et nous avons dérivé vers autre chose.

Mais depuis, j''en suis encore à revenir sur ce qui a été dit. Je vois l'émotion comme un instantané, une réaction impulsive immédiate : élan ou répulsion. C'est une étoile filante dans notre ciel de vie. Elle arrive, traverse l'espace et devrait disparaitre. Que ce soit un coup de gueule ou un ocup de coeur, c'est pareil. Pourtant elle perdure, agite, exacerbe durant de longs moments... que cela soit en positif ou en négatif. Je ne sais pas vraiement définir ce qui, en nous, a tendance à retenir cette étoile qui n'est là que pour passer. Et en cela j'arrive à admettre la pensée d'Arnaud : c'est une attitude érronée.. c'est un bêtise qui altère le coeur car elle n'a aucune réalité sortie de l'instantané, et elle nous maintient loin de la réalité du couer au présent. Si nous savions gérer nos émotions, il me semble que nous n'aurions rien a gérer : ce serait là... et ce serait fini ... aboli.

Si quelqu'un a un mode d'emploi infallible je suis preneur :D

Bisous
Agatha


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite