Un état "d'esprit" ? - Bonjour Natalie, Bonjour Chorus, merci pour vos réponses. Je vais faire une réponse groupée à vos deux messages. Tout d'abord je voudrais dire que pour moi la souffrance n'est

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Un état "d'esprit" ?

Rédigé par Avilane
Posté le samedi 09.04.05 à 17h37
Message n° 23942

Bonjour Natalie, Bonjour Chorus, merci pour vos réponses.
Je vais faire une réponse groupée à vos deux messages. Tout d'abord je voudrais dire que pour moi la souffrance n'est pas et ne sera jamais justifiée sous quelque forme que ce soit. La vision judéo-chrétienne de la punition et du paradis à atteindre n'est pas la mienne du tout. L'apprentissage oui. La route et ses erreurs oui. Le « carburant positif » que l'on tire de ses expériences bonnes ou mauvaises, oui. Je me faisais un peu l'avocate du diable avec mes questions. Si je n'ai pas de certitudes, au moins ai-je quelques pistes, des embryons de réponse. Je suis d'accord avec le fait qu'il existe un certain synchronisme entre notre état intérieur et notre environnement, entre notre état mental et nos pas en avant (ou en arrière). Je sais par ailleurs que tout possède son contraire. Cela me contrarie mais il me semble que c'est ainsi qu'il faille voir les choses. Quand je cherche à comprendre, ce n'est plus avec mon cerveau rationnel, c'est à l'aide d'un ressenti intérieur, d'une évidence qui grandit et qui s'impose à moi. Je n'ai plus 18 ans, cependant si la notion du bien et du mal est intellectuellement acquise (heureusement !) elle n'en est pas moins affectivement refusée. Je peux identifier le mal de « l'ici et maintenant », mais comment admettre un mal qui viendrait « d'avant » comme une bombe à retardement ? Un engin antipersonnel qui ferait « sauter » votre vie et qui règlerait ainsi vos « impayés » ? Je peux comprendre la loi de causalité et je l'admets, c'est pour moi une évidence. Alors la bonne réponse serait : A/ j'ai fais des erreurs dans une vie antérieure, donc je paye dans cette vie ci. Ou alors B/ J'ai choisis en toute connaissance de cause ma prochaine vie sur terre (me s parents, mes drames, mes bonheurs etc...). J'accepte donc tous les avatars qui peuvent m'arriver et cela sans broncher ? Tout cela n'est pas si simple me semble-t-il et comme le dirait Chorus la vérité reste encore quelque peu voilée. Le voile s'est soulevé pour moi à plusieurs reprises. Il s'en est suivi un chamboulement profond de ma vie, mais un chamboulement dans le genre tornade incontrôlée et dévastatrice. Si je me suis inscrite sur le site sur lequel nous conversons en ce moment c'est pour rejoindre un groupe de personnes qui s'interrogent, s'écoutent et se conseillent quand ils le peuvent ; qui cherchent à avancer dans la fraternité et la curiosité de ce que nous sommes et cela sans dogme aucun. La communication avec les esprits m'intéresse mais sous contrôle rigoureux et dans un but d'utilité pour tous. Je pourrais écrire un livre sur ce que l'on récolte lorsque l'on joue à l'apprentie sorcière ! Des questions j'en aurais toujours ; les poser me paraît être déjà un petit pas dans la direction de la connaissance si ce n'est pas encore celui de la compréhension. J'avance donc....
Merci à vous
Avilane


Les réponses à ce message

 C'est merveilleux par Jean le 09.04.05 à 22h27
 Le vide, une invention des hommes par Avilane le 16.04.05 à 17h19

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite