-

 

Infos pratiques


tl4

Faut-il laisser le destin s'accomplir ?

Texte publié le 04 janvier 2009 proposé par Honora
Le pardon, unique alternative humaine pour le criminel ? Trop individualiste probablement, puisque je ne me suis jamais impliquée dans une cause humanitaire ou politique et je pourrais pratiquement dire dans la vie de la cité, je me sens cependant pacifiste, non violente, respectueuse de la loi et théoriquement, en accord avec celle de 1981 concernant l'abolition de la peine de mort, cette grande et belle idée. Pourtant je ...

Commentaires autour du texte

Faut-il laisser le destin s'accomplir ?

Par Honora le 21.01.2009
Je viens d’entreprendre la lecture des « ENTRETIENS » par OUNE et voici, je crois, la réponse à ma propre question, elle est si difficile à mettre en oeuvre, sincèrement et du fond du coeur, qu'elle ne m'était pas apparue spontanément.
« Chacun étant en lui il est donc égal à son frère, même si celui-ci nous paraît si décevant et si égoïste parfois, que nous ne parvenons pas à le voir comme frère. Notre rôle est alors de l’aider à avancer et s’il nous injurie, s’il nous crache dessus et au final, s’il nous tue, nous aurons été fidèle au Père en toute chose ». Extrait de « ENTRETIENS » par OUNE.
IL FAUT LAISSER LE DESTIN S’ACCOMPLIR ! Ce qui ne signifie pas attendre et laisser faire mais au contraire œuvrer pour se donner les moyens de soigner ces frères dans leur errance.

Avis sur le texte d'honora

Par Nijinski le 21.01.2009
Je voudrais parler du pardon...
Chacun d'entre nous, donnons un sens très personnel sur le pardon ; Pour ma part, je crois que pardonner c'est se libérer d'un poids car sinon cela devient invivable. On peut considérer que c'est égoïste mais sans doute nécessaire pour notre équilibre psychologique. Pour répondre au titre (faut-il laisser le destin s'accomplir)... Je dis non car il faut parfois déranger l'ordre des choses pour nous faire évoluer dans nos réflexions. Honora parle de la peine de mort ; Je suis contre, il faut se poser la question : qui sommes-nous pour se donner le pouvoir de décider de la mort d'une personne même si le crime commis est terrible ; Pour ce genre de question si importante, je refuse de laisser le destin s'accomplir. Il en est de même pour sa vie personnelle ; Nous sommes uniques et devons parfois bouleverser le destin quand nous croyons fortement en nos pensées et nos actes de la vie quotidienne. Pour terminer, je dirais qu'il faut laisser le destin s'accomplir quand nous venons au monde ensuite à nous d'agir avec notre intelligence et notre coeur, l'important c'est le respect d'autrui.

Droit et liberté

Par Thazz1 le 02.02.2009
Effectivement, cet article 1er de la déclaration des droits de l'homme (et du citoyen) devrait faire partie des grands dogmes religieux, bizarre qu'elle ne fusse pas retenue dans les tables de l'Alliance (pas ce site hein, les tables de Moïse), non ?
Bref, nous naissons tous libres et égaux en droit, c'est un fait. Le souci, Xianaelle, n'est pas que c'est faux mais que nous avons construit notre monde selon des valeurs qui rendent obsolète cet article. Là, à mon avis, se trouve un point de réflexion intéressant. Pourquoi dans les faits cet article n'est pas confirmé ? Qu'est ce qui nous tient éloigné de cette réalité ?
Je me souviens d'un commentaire que j'ai lu dans un livre et qui exprimait ce concept :
Il y a deux attitudes dans la vie, celle qui consiste à observer comment sont les choses et à se demander "Pourquoi ?" et celle qui consiste à imaginer ce que les choses pourraient être et à se demander "Pourquoi pas ?".
Je pense que nous alternons ces deux attitudes et que la première doit nous conduire naturellement à la seconde. Bien sûr, le lien a été pollué depuis longtemps par divers pouvoirs aux intérêts controversables si bien que souvent nous nous contentons de "Pourquoi" désabusés sans oser nous engager vers les "Pourquoi pas" qu'ils suggèrent inconsciemment. Attention à la déprime, voir à la dépression car cette attitude entraîne des conflits intérieurs profonds ! Mais libre à chacun de faire l'expérience de vie qu'il souhaite, après tout, tout est relatif.
Cependant, cette idée de droit m'amène à une autre réflexion qui me tient à coeur. Le droit n'est-il pas l'ersatz de liberté que notre société nous octroie pour mieux nous contrôler ? Les textes de loi exposent l'idée que le droit est l'espace d'expression de la liberté dans un contexte de partage. Notre liberté ne pouvant s'exercer au détriment de celle de l'autre, elle s'exprime sous forme de droit. Je comprends ce concept mais son acceptation me semble amener progressivement à une aliénation de notre nature.
Je m'explique car ces propos peuvent choquer. On peut accepter l'idée que notre liberté ne doit pas priver l'autre de la sienne, ainsi je suis libre de faire ce qui me plaît, mais si ce qui me plaît restreint la liberté d'exister ou d'être d'un autre. Est-ce que je participe au développement et à l'évolution du Tout ? Débat sans fin il me semble. Bref, je comprends que je doive dès lors adopter des valeurs de respect de la liberté de l'autre (la réciprocité d'une telle attitude est salutaire pour tous et chacun). Mais ces valeurs sont morales, ainsi si je veux modifier mon comportement afin qu'il soit dans le respect de l'existence de l'autre, je dois comprendre l'intérêt que j'ai à adopter ces valeurs. Or, cette compréhension ne peut se faire contre mon gré. Promulguer ce changement à travers des textes de loi, qui sont la base de l'énoncé de nos droits, revient à restreindre ma compréhension à une seule modification de mon comportement. Mais si nul ne m'explique le sens de ce changement, en quoi respecte-t-on ma liberté ?
N'est-ce pas là l'expression d'un comportement qu'on cherche justement à faire disparaître ? Le droit prétend donc nous faire évoluer en utilisant un principe qu'il condamne. Excusez-moi mais personnellement j'ai du mal à croire en l'honnêteté d'un tel système. Cela me démontre en tout cas une chose, nous prétendons vouloir évoluer, ce qui est encourageable (oui je sais, ce mot n'existe pas mais vous l'avez tous compris), mais pour ce faire nous conservons les pensées et idées qui soutiennent les comportements que nous voulons changer. Quid alors ?
Au contraire, avec le droit nous diminuons progressivement notre liberté d'expression sous de faux prétextes. La peur devient dès lors et progressivement le mode de fonctionnement de la loi. Ainsi dès qu'un individu va commettre un méfait, c'est l'ensemble des autres qui va voir sa liberté réduite au nom de la sécurité (à titre d'exemple, si vous ne les connaissez pas, lisez le contenu des Patriot Act 1 et 2). Mais est-ce bien la réponse pour solutionner le problème ? Imaginez que dans votre maison vous vous blessiez avec un outil dans votre garage. La solution serait-elle d'interdire l'accès au garage sauf aux personnes munies d'une accréditation officielle ? N'est-ce pas là une réduction dramatique de votre liberté de mouvement ? Au lieu de traiter l'origine du problème (à savoir apprendre à utiliser cet outil correctement dans l'exemple) nous préférons restreindre notre liberté sous couvert de tranquillité d'esprit. Mais à ce rythme, il est probable qu'un jour nous ne puissions plus avoir ce genre de conversations au nom de la "sécurité" et du "droit" de l'autre. Mais l'autre c'est aussi moi. Et à mon sens la seule façon de respecter sa liberté autant que la mienne, c'est de le considérer avec autant de respect que j'en ai pour moi.
Attention, on nous culpabilise tant que certains n'ont aucun respect ni amour pour eux, donc évidemment pas davantage pour l'autre. Mais entre nous, imaginez une société ou le seul soucis serait de préserver l'auto-estime de soi et de l'autre afin que tout fonctionne en harmonie, cette société serait-elle plus évoluée ou moins évoluée que la nôtre ?
Bien sûr, entre cette société idéale et la nôtre il existe, comment dire, une certaine marge. Rome ne s'est pas faite en un jour non plus.
Alors je pose cette question: "Pourquoi pas?"

Pardonner, encore et encore...

Par Partage le 03.02.2009
Je rejoins Honora en ce qui concerne le fait que nous n'avons aucun droit de juger l'homme face à ses actes de cruautés, le seul droit qui nous est attribué est celui de comprendre pourquoi un être humain, alors que nous naissons tous égaux, en arrive à de tels actes.
La raison de la raison, le pourquoi du pourquoi?
L'emprisonnement à vie n'est pas pour moi la solution, car il n'est pas nécessaire de se retrouver enfermé dans une prison, car sa propre prison est celle de sa conscience...
Notre pardon est le pardon de sa propre faute, car lui seul vit avec sa conscience.
Combien d'hommes ont été jugés et condamnés injustement, comment une justice peut elle délibérer et juger un être humain sur toute une vie en quelques jours et décider de ce qui est bien ou mal pour lui..
L'erreur est humaine, nous sommes tous pêcheurs, et tous imparfait.
Comment pouvons nous prétendre que nous prenons toujours les bonnes décisions, les bonnes initiatives, les bonnes réactions
Comment pouvons-nous prétendre être apte à juger l'homme alors que notre vie est peut-être loin d'être exemplaire
Pourquoi un homme bon peut arriver à tuer femme et enfant sous la colère, la frustration, le rejet, sous toutes formes d'émotions rejetées,
sommes-nous maîtres de nos pulsions, pour cela il faudrait atteindre le seuil de la sagesse...
Certains y parviennent, d'autres jamais.
Certains tirent les leçons de la vie, d'autres restent ignorants... Mais sommes-nous juges pour autant ?
La vérité est dans tout être humain, mais la voit- il, la connait-il cette vérité qui fait de lui ce qu'il est et devenu ?
Nous sommes tous, tout au long de notre vie face à notre propre tribunal 'La Conscience'
En ce qui concerne le récidiviste, il à plus besoin d'aide, bien plus que toute autre personne, face à sa souffrance chronique, face à sa perdition.
C'est une leçon de vie à apprendre mais il n'a pas en son pouvoir cette faculté de comprendre à lui seul, la raison qui le pousse à commettre l'irréparable, car il a perdu le contrôle de sa vie, suite à quoi...
Heureux, celui qui parvient à se raisonner et à comprendre le sens de la vie...
Est-on responsable d'ignorance ?
Le pardon est la plus belle des vertus, on doit accepter le fait que nous sommes des êtres impurs et pêcheurs car tous avons le droit à l'erreur.
Ne sommes nous pas ici- bas pour évoluer.
Que devons-nous comprendre de cet enseignement ?
Évoluer ensemble, car nous aussi nous avons encore à comprendre, parce que nous avons encore à évoluer et ce n'est pas en jugeant l'autre mais à comprendre ses raisons et l'aider.
Le plus beau cadeau de la vie est notre foi et cette foi est la clé de notre réussite de la reconnaissance en la vie.
Nous naissons tous égaux dans l'amour et nous mourons tous égaux dans la mort.
Dans un sens tu as raison, il est vrai que nous n'avons pas tous la chance d'arriver dans de l'ouate, mais cela fait référence à la situation.
Il est vrai que certains arrivent dans une jungle, dépourvus d'éducation, de richesse, de bien matériel, d'aisance etc.
Quand je fais allusion au fait que nous naissons tous égaux à la vie, c'est par rapport à l'intérieur de soi :
Nous avons tous un COEUR qui palpite face à la moindre émotion, au moindre choc,
qu'il soit positif ou négatif ;
Nous avons tous une RAISON qui nous permet de réagir face au questionnement, aux attitudes, aux gestes, aux réactions, qui nous donne la possibilité de nous remettre en question ;
Nous possédons tous LA CONSCIENCE qui nous dicte ce qui bien, ce qui est mal ;
Nous avons tous l'INTUITION qui fonctionne comme un radar face aux danger et la mauvaise route que l'on empreinte, mais tous ne l'écoute pas ;
Nous avons tous L'INTELLIGENCE, mais tous ne cherchent pas à la développer ;
Nous avons tous UNE AME, mais qu'en fait-on ;
Nous avons tous LE SANG qui est l'essence de la vie ;
Ce qui fait de nous, ce que nous sommes, donc EGAUX, mais le parcours est différent pour chacun d'entre nous et les routes que nous poursuivons sont celles de notre quête.
Nous sommes tous égaux face à la vie et face à la mort, le chemin reliant les deux peut être semé d'embuches ou devenir un chemin tranquille, mais il appartient à celui qui s'y laisse conduire.
Nous n'avons pas tous la même éducation, mais l'enseignement de la vie et l'intelligence résulte de ce que l'on tire de nos expériences face à la vie que l'on choisi.
Nous sommes tous libres de changer de route si celle empruntée ne nous convient pas.
Nous sommes tous libres de notre propre vie et d'en faire ce que l'on veut bien en faire
Nous avons tous à la naissance ce cadeau de Dieu : la vie, l'amour et la foi qui est transmise et dont nous devons rester digne.
L'être et le devenir sont les deux pôles qui font que nous devenons différents face à la chance que nous avons reçu au départ de notre venue sur cette terre

Nous ne naissons pas tous égaux

Par Xianaelle le 03.02.2009
Désolée mais peux pas m'empêcher de contredire cette affirmation ? Nous naissons tous nus et dépourvus de tous moyens mais pas égaux ! Certains naissent dans la brousse et ont du mal à téter dès leurs premières heures d'autres naissent dans des berceaux dorés.
La vie ne nous donne pas à tous les mêmes chances au départ et le fait de se battre pour celui qui a appris à survivre à force d'avoir faim ne l'empêche pas, tout comme celui qui connaît l'abondance dès sa naissance, d'aimer la vie ?
Nous sommes tous égaux devant la mort car aisés ou démunis nous éprouvons la même tristesse face à ce vrai départ ! Nous levons tous nos au ciel pour chercher je ne sais quoi dans ces douloureux moments ? Une étincelle d'espoir sans doute pour espérer le revoir...
Nous devons pardonner, oui, mais à quel prix ? Celui d'accepter de voir ses enfants massacrés dans une crèche comme il y a peu de temps en Belgique parce qu'un être a perdu le sens des réalités et qu'il veut tuer pour jouir ?
La peine de mort est la plus capitale des peines qu'un humain peut subir suite à la perte d'un proche ? Je prie pour tous ces gens qui souffrent et que le divin puisse leur venir en aide. Car perdre un enfant est vraiment une peine capitale.
Pourquoi voulez-vous à tout prix qu'on se dise pardonnons-lui ? Non, au contraire, plus de ça ! Plus de crime gratuit comme ça ! Et plus de criminels non plus !
La vie est déjà assez dure naturellement, il n'y pas besoin d'en ajouter par des esprits tordus qui sont là pour rendre encore plus impossible notre sort ? On a le droit aussi de revendiquer et de prier pour que ce genre de diablerie disparaisse quitte à souhaiter la peine de mort pour ces esprits assassins ? Nous sommes des êtres humains après tout et on espère autre chose que ces cruautés c'est normal ?
La perfection même si elle existait certains s'ennuieraient et essayeraient de se rebeller car l'homme n'est jamais content de son sort et il veut naturellement toujours plus. Plus que parfait c'est pas pour rien que ce temps de conjugaison a été inventé car l'égo de l'homme, il se hisse toujours toutes voiles dehors.
Mais pourquoi pas en effet ? C'est ce pourquoi pas qui devrait en ce moment, et SURTOUT EN CE MOMENT, être ancré dans nos têtes et pourquoi pas allez vers une solution plutôt que de toujours voir le mauvais côté des choses et lancer la pierre à paul ou jacques ? Il y a du bon aussi en cette époque ! Tant de choses à améliorer dans plein de domaines et pourquoi pas ? Croire que tous ensemble avec des pensées constructives on peut petit à petit refaire un monde et pourquoi pas encore meilleur ? Pourquoi pas construire ensemble dans l'intérêt de pourquoi pas ? Avec plein d'espoir un monde carrément merveilleux ...
Merci thazz pour ce bel exposé

Nous ne sommes pas égaux à notre naissance

Par Alicia le 14.03.2009
... car chacun a fait son choix de vie et de mort en revenant sur cette terre.
Il y a la richesse, la pauvreté, la gloire, la déchéance, l'intelligence, etc.
Beaucoup se posent la question pourquoi moi ? et bien parce que cela a été ton choix.
Il y a ceux qui ont la richesse par l'argent, d'autres par l'amour, la santé, et ensuite il y a la pauvreté mais avec la richesse de l'amour de la famille ce qui est le plus important, car la richesse sans l'amour ne vaut rien.
Les personnes qui auront toujours connu la pauvreté mais auront été heureux malgré cela et bien pour eux ils ne plaindront pas car ils auront eu le plus beau "l'amour".
Ceux qui seront nés dans la richesse de l'argent pourront être heureux car ils s'achèteront tout, mais si l'amour n'est pas au rendez-vous, cela servira a quoi ?... à rien.
J'ai connu un patron d'une charcuterie qui avait la richesse, beaucoup d'argent, mais malheureusement sa femme et sa fille avaient une maladie incurable, elles sont décédées toutes les deux. Là à quoi a servi sa richesse puisqu'il n'a pas pu la partager avec les personnes qu'ils aimaient.
Il ne faut pas jalouser son prochain, il faut regarder autour de soi et faire le tour de sa vie et la comprendre et voir ce qui est le plus important, l'amour, la santé avec le bonheur, ou la richesse sans cela.

Destin, pardon, bien des mots qui reflètent une partie de la vérité

Par Dkdances le 14.04.2009
Vous parlez de suivre ou de chambouler le destin comme si tout était écrit, mais non rien n'est écrit d'avance, chacun a son chemin et son libre arbitre et pour chaque croisement (décision) il existe une multitude de chemin plus ou moins tortueux... mais ils mènent tous a un seul but, retrouver notre âme (de notre vivant ou de notre mort).
Quand au pardon le seul pardon qui sauve est le pardon de soi même car nous n'avons rien à pardonner aux autres (qui sont une partie de nous même) s'il on croit à l'idée du Tout et unique.
L'amour et la compassion sur terre ne concerne que ceux qui méritent, le tout amour n'existe pas en ce bas monde et à essayer de sauver un récalcitrant combien de méritants attendent ?
Pour finir, chacun gère son destin en faisant ces choix, les criminels comme les autres, et si leur destin était de mourir pour s affranchir, qui peut s'opposer à cette "vérité"... Et oui, ce n'est peut être pas agréable mais notre seul juge est Dieu, et nos âmes une fois désincarnées...

Pas un choix, mais notre karma

Par Amijean le 18.04.2009
Le destin n’est pas un choix...
Par toutes les expérience que j’ai pu vivre au travers de mes consultants, par échange de point de vue avec d’autre médiums, je suis certain que notre vie n’est pas un choix mais que notre karma est inscrit et que nous passons par des étapes essentielle et incontournable.
Ou alors comment expliquer qu’un médium puisse donner avec une précision étonnante bien des années avant des faits par lesquels on passe ?
Je vous donne un cas personnel parmi tant d’autre perçu ou vécu...
J’avais 18 ans je me destinais au dessin technique et je suivais des cours pour cela je suis allé chez une amie de ma mère médium comme elle qui me dit que elle me voyait finir ma carrière ou je commanderais des équipes avec des petits véhicules autour de moi.
J’ai terminé ma carrière non pas comme dessinateur, car je n’ai pas achevé le cycle, mais dans une entreprise productrice d’électricité, comme surveillant d’entreprise sous-traitante qui faisait pour nous du terrassement et j’avais à surveiller des équipes avec camionnette et petit camion...
Des visions aussi précises et loin dans le temps, depuis que je suis moi-même médium j’en ai vécu de très nombreuses et je ne peux nier la réalité des évènements.
J’ai un jour posé la question à un médium plus ancien que moi dans le domaine, lui disant si le karma est prévu, nous ne servons à rien ?
Il m’a répondu que si car il était prévu dans le karma de notre consultant qu’il viendrait nous voir et nous étions une des pièces du puzzle de sa vie...

Loin des lamentations

Par Guymel le 20.08.2009
Des sujets aussi importants ne devraient que sensibilisés ceux qui sont en recherche d'évolution.
Quelque soit notre niveau, nous ne devons pas ignorer que la planète terre est adaptée à la race humaine, mais aussi aux différents règnes qui la peuplent.
Sortons des notions de bien, de mal, essayons d'envisager qu'en toute choses et en toute personnes il existe un part quasi invisible "cette lumière divine' qui est cachée dans ce monde d'apparence par les différents masques que nous portons.
Nous devons accepter avant tout d'assumer nos choix, et de nous réaliser selon les lois de chaque législation selon le pays dans lequel nous nous trouvons, mais aussi, selon les lois de l'Univers, ces cycles et son évolution personnelle.
Quelque soit notre recherche intérieure, pour connaitre notre origine, celle de notre race, de notre famille, de notre appartenance, apprenons avant tout de savoir pourquoi sommes nous sur cette planète, et ce que nous y faisons et pourquoi faisons les choses comme nous les réalisons.
Tout est une question de culture, de principes d'éducation, d'appartenance philosophique, d'ethnie...
Mais peut importe, si nous comparons les indiens d'Amazonie, ou les Zoulous d'Afrique bref... tous, on un Dieu qu'ils prient, qu'ils implorent, qu'ils admirent et remercient lorsqu'ils obtiennent ce dont ils ont besoins, mais dont le désespoir est si grand lorsque longue attente se fait pour voir venir une goutte d'eau dans certaines régions du monde.
Je pense que tous espère quelque chose très fort, en priant, et ignorent en partie que l'émanation de leur pensée en capable de provoquer des évènements incroyables.
L'homme a cette capacité de se réaliser, de créer par la pensée, de provoquer de grand changement pour lui, et pour les siens, mais il oriente d'abord ce principe vers une divinité quelconque afin d'obtenir grâce.
L'homme ne croyant pas en cette capacité suffisante que pour se réaliser oriente ses pensées vers des êtres dit "supérieurs".
Néanmoins je pense que chaque régions de cette planète correspondraient à un niveau d'élévation spirituel très différents, et non supérieur ou inférieur.
C'est nous avec notre évolution matériel, qui jetons un regard 'inconsidéré', sur certaines régions du monde pauvre, et isolées, mais dont je suis certain que la pauvreté rend les populations immensément bonne et non envieuse.
Nous participons d'une manière passive aux évènements sociaux que nous révèlent les médias, et pour ceux qui sont influençables et par le principe d'empathie, deviennent vulnérables psychologiquement et physiquement par la même occasion.
C'est bien là qu'il ne faut tomber dans le piège de ce que veulent certaines personnes pour nous...
Nous devons réagir, nous ressaisir, sortir des lamentations journalières, des fléaux, pour que nous puissions nous en sortir, et nous unir par la voix de l'esprit avec force et conviction, avec confiance en nous même, et notre capacité à être et exister.
Ouvrons notre cœur et notre esprit, nous sentirons cette lumière intense nous envahir, nous donner cette force,et ce pouvoir qui sommeil en nous pour devenir des guerriers de la lumière.

À qui de juger ?

Par Elayne le 20.09.2009
Allo Honora,
Mon avatar est Elayne et ton texte a suscité une réaction de ma part. Les enjeux de mon enfance ont souvent été déterminé par les tribunaux. Je suis adulte maintenant et je mène une vie «normale», mais pas grâce à la justice humaine !
Tu sais, les lois de nos tribunaux sont déterminées et appliquées par des êtres humains, elles sont donc aussi faillibles qu'eux. Les «grandes punitions» ne sont exceptionnellement visible à l'œil nu.
Malheureusement, il est possible que nous devions parfois soustraire certains individus du reste de la population. Peut-être pourrions-nous revoir la façon que nous avons de le faire. Faut-il vraiment les rendre incapable de contribuer à leur propre existence ?
Nous déboursons collectivement des sommes astronomiques pour enfermer des gens, qui auraient surtout besoin de s'occuper d'eux, plutôt que de n'avoir qu'à penser au prochain mauvais coup. Le but de la vie, ce n'est pas d'enlever celles des autres, mais de se permettre d'évoluer au mieux. Quand une personne nui à l'évolution d'un société, nous devrions lui demander de se concentrer sur son évolution personnelle. Pourquoi ne pas opter pour une île qui donnerait non seulement la possibilité de continuer son chemin de vie, mais aussi de contribuer à son logement et sa nourriture ; tout en favorisant du même coup la « réinsertion sociale » ?
Enfin, pour les êtres qui font face à un évènement inacceptable, les grâces de l'Univers sont toujours au rendez-vous. Encore faut-il en prendre conscience.
En espérant favoriser la réflexion.

Modification involontaire d'orientation

Par Laurelyne le 02.11.2009
Je viens de lire le texte qu'Amijean a écrit le 18 avril 2009 et ça m'a rappelé des souvenirs.
Pendant des années, j'ai pratiqué l'astrologie. Un jour, apprenant quelle était mon activité, mon esthéticienne m'a demandé d'étudier le thème de son fils qui était alors en seconde année d'école hôtelière. Et cela lui plaisait, donc il n'avait pas de raison de changer.
Lors de l'analyse du thème, en arrivant à l'étude du domaine professionnel, je ne vois rien faisant penser que le garçon travaillerait dans l'hôtellerie mais dans l'informatique.
Perplexe, je rédige mon compte-rendu et le porte à la mère qui le lit devant moi. Arrivée au passage parlant de la profession, elle me dit d'une façon agressive : "ce n'est pas possible. Cela prouve que l'astrologie n'est pas fiable. On me l'avait bien dit.
Suite à ça, ayant appris qu'elle me dénigrait auprès de ses clientes, j'ai changé d'esthéticienne et n'ai plus pensé à la chose.
Un an après, on sonne à ma porte. Je vais ouvrir et à mon grand étonnement, je vois la fameuse esthéticienne qui avait un air gêné. Et elle commence à s'excuser et me dit que j'avais vu juste, que dans le courant de l'année, son fils avait eu un accident dont il conservait des séquelles au niveau du dos, et que, de ce fait, il n'était plus question pour lui de travailler dans l'hôtellerie. Elle m'a alors raconté, qu'un ami de son mari qui possédait une entreprise d'informatique avait proposé au garçon de l'embaucher. Et le plus fort, c'est qu'il ne regrettait absolument pas d'avoir dû changer d'orientation.
Et ce que je vous raconte-là, n'est qu'un exemple parmi d'autres.


Thèmes associés


Nuage de mots clés


Citation au hasard

""La Paix ce n'est pas quelque chose qui vient de l'extérieur. C'est quelque chose qui vient de l'intérieur. C'est quelque chose qui doit commencer au-dedans de nous-mêmes ; chacun a la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la Paix demeure générale.""
Dalaï Lama
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite