Analyse des critères de qualification doctrinale des sectes - Les groupes Nouvel Age On a regroupé sous ce qualificatif les organisations se réclamant du courant néo-spiritualiste se référant à l'absolu comme énergie-conscience

 

Infos pratiques


tl4
icone

Analyse des critères de qualification doctrinale des sectes

Texte publié le 25 juillet 2005 proposé par Patricia
Les groupes "Nouvel Age"
On a regroupé sous ce qualificatif les organisations se réclamant du courant néo-spiritualiste se référant à l'absolu comme " énergie-conscience " et mettant en oeuvre différentes techniques pour connecter l'adepte avec cet absolu.
Les doctrines du Nouvel âge (), popularisées par un grand nombre d'auteurs, reposent sur l'idée que le monde est sur le point d'entrer dans une nouvelle ère, celle du Verseau, correspondant à une nouvelle prise de conscience spirituelle et marquée par de profondes mutations. Elles se fondent donc sur un millénarisme pour l'an 2000 (le millenium est le règne de mille ans attendu avant le jour du Jugement dernier).
Les tenants de ces doctrines ont souvent pour objectif de définir la nouvelle religion mondiale destinée, selon eux, à se substituer aux religions chrétiennes de l'ère du Poisson qui ont elles-mêmes supplanté les religions mosaïque (ère du Bélier) et babylonienne (celle du Taureau).
Comme l'indique le dictionnaire des religions, ces doctrines se fondent sur un certain nombre de convictions, parmi lesquelles "la réincarnation et la loi du karma. La réalisation spirituelle comme objectif de l'existence individuelle et l'éveil à une conscience planétaire comme objectif de l'existence collective, la nature divine de la conscience intérieure, et le rôle du corps comme lieu d'intégration au cosmique, une anthropologie faisant place au corps subtil, éthérique, astral ; et une cosmologie faisant place aux anges et aux esprits, la croyance à un Christ cosmique animant l'univers comme une énergie subtile, et à l'existence d'avatars christiques, tel Jésus, venant guider périodiquement l'humanité vers son destin spirituel" .
Les groupes "alternatifs"
Ils proposent en général une organisation différente des circuits économiques, du mode de production, du commerce mondial, des rapports humains.
Le mouvement Humana France (écoles TVIND) a ainsi pour doctrine l'aide humanitaire (essentiellement consacrée aux victimes de la famine, de la guerre, de la maladie, des catastrophes), l'assistance à la promotion de projets dans le tiers-monde et d'études visant à contribuer à la recherche sur les causes de la pauvreté et de la souffrance.
Le Mouvement humaniste, fondé en 1969 par l'Argentin Mario Rodriguez Cobos, dit Silo, repose, lui, sur l'idéologie du siloïsme se donnant pour but d'éradiquer la violence et la souffrance personnelle par le développement personnel et la transformation sociale. Celle-ci est axée sur la solidarité, la non-violence active, la non-discrimination, la lutte contre les monopoles, les coopératives, l'autogestion.
Les groupes "évangéliques" et "pseudo-catholiques"
On regroupe sous ces deux qualificatifs les mouvements qui, tout en se référant à la tradition chrétienne (protestante dans un cas, catholique dans l'autre) sont réunis autour de personnes (pasteurs, anciens prêtres) développant une attitude de gourou. Dans le cas des groupes "pseudo catholiques", leur doctrine est le plus souvent tellement éloignée de la théologie de l'Eglise qu'ils sont exclus de sa communion.
Parmi les groupes évangéliques les plus actifs, on peut notamment citer l'Alliance universelle, l'Eglise évangélique de Pentecôte de Besançon, la Famille (ex Enfants de Dieu) et, bien sûr, la secte Moon.
La secte Moon (Association pour l'unification du christianisme mondial) professe l'échec de Jésus, mort pauvre et sans avoir pu créer une famille parfaite. Il revient au révérend Moon de créer cette famille, conformément au souhait même de Jésus-Christ, qui lui est apparu en 1936. Pour la réalisation de cet objectif, le révérend doit notamment acquérir une puissance économique qui lui permette de vaincre Satan. Cette organisation est très représentative des mouvements évangéliques purs.
Parmi les mouvements pseudo-catholiques les plus actifs, on mentionnera Invitation à la Vie (cf. infra), ou Traditions Famille Propriété, liée à l'association " Avenir de la Culture " .
L'objectif de TFP est de restaurer la civilisation chrétienne (campagnes d'Avenir de la culture contre le Minitel rose, la distribution de préservatifs, campagnes de TFP contre les fils Je vous salue Marie, ou la tentation du Christ) mais aussi de lutter contre la réforme agraire au Brésil (le fondateur de TFP est le brésilien Plinio Correa de Oliveira), contre le socialisme et de rétablir la monarchie.
Les mouvements "apocalyptiques"
Ils prédisent tous un prochain cataclysme mondial (tel celui déjà annoncé par les Témoins de Jéhovah à quatre reprises pour 1874, 1914, 1925 et 1975), en se référant soit à l'Apocalypse de Saint Jean, soit à la doctrine hindouiste des cycles.
Les mouvements "néo-païens"
Alors que dans la perspective chrétienne, les païens sont les membres des peuples n'ayant pas été atteints par la prédication chrétienne ou l'ayant refusée, la notion de néo-paganisme renvoie, elle, à celle d'hommes se référant à d'autres dieux que celui de la Bible.
Les mouvements " néo-païens " se réfèrent le plus souvent aux mythologies celtiques ou nordiques, voire à l'animisme.
On citera, pour la France, trois mouvements professant de telles doctrines : l'Ordre monastique d'Avallon, le Suicide des Rives et Clé de l'Univers.
Les mouvements "sataniques"
Ces mouvements ont pour point commun de rendre un culte à l' " Adversaire " de la tradition biblique, Satan, dans une démonologie foisonnante.
Relèvent de ce courant, les mouvements Azazel Institute, le Cercle initiatique de la licorne occidentale, l'Eglise philosophique luciférienne ou les Croisés de la nouvelle Babylone.
Les mouvements "guérisseurs"
On peut qualifier de " guérisseuses " les théories professant un mode de guérison non reconnu par la science médicale actuelle.
Le degré de dangerosité de ces théories varie suivant quelles complètent ou se substituent à des techniques plus scientifiques, qu'elles entraînent ou non des interactions avec des substances actives prescrites par des médecins.
Les mouvements guérisseurs sont extrêmement divers.
Un des plus anciens est le culte antoiniste, fondé par Louis Antoine à la fin du dernier siècle. La notion de maladie est niée, de même que celle de la mort (croyance en la réincarnation) : c'est l'intelligence qui crée la souffrance, c'est la seule foi en elle-même qui la supprime, et non l'intervention des professionnels de santé.
Le mouvement HUE France (branche française de l'Institute for Human and Universal Energy Reseach Inc - IHUERI) se rattache, lui, au courant plus Nouvel âge ou orientaliste. La thérapie proposée consiste à " injecter de l'énergie universelle dans l'organisme du patient (...) en débloquant les canaux d'énergie ", grâce à une action consistant à maintenir les chakras ouverts. L'ensemble des pathologies est couvert par les techniques de l'IHUERI.
Plus récent et d'apparence catholique, le groupe Invitation à la Vie (IVI) a été fondé en 1977 par Yvonne Trubert. La doctrine, fondée sur l'affirmation du caractère bénéfique de certaines " harmonisations " et " vibrations ", emprunte à de multiples théories, y compris médicales.
Il est à signaler que les mouvements guérisseurs recrutent, dans des proportions non négligeables, parmi les professionnels de la santé, médicaux ou para-médicaux, ce qu'un des interlocuteurs de la Commission a expliqué de la manière suivante : " Aujourd'hui, de nombreux mouvements - ce n'est pas moi qui prendrai position - les e classique. Ils cherchent donc des voies nouvelles dans les mouvements que l'on voit fleurir: en particulier les m amen çêJõai trouvous sommes en train dõe nouvel arrivant a ainsi la caution de ses confrante, j'allais dire sur un plan scientifique. Il entre donc dans la secte, il y dle. Tous les gourous que j'ai intelligence ! " [?????]
Les mouvements "orientalistes"
On regroupe sous ce qualificatif une extrême diversité de mouvements se référant, tout en les dévoyant, aux religions et doctrines métaphysiques orientales, tel le bouddhisme, l'hindouisme ou le taoïsme.
On peut regrouper dans ce courant l'Association Sri Chinmoy de Paris, le Centre de méditation Mahatayma, la Fédération française pour la conscience de Krishna, Maha Shakti Maudir, la Mission Snimi Atmananda Afma Bodha Satsanga, la Shi Ram Chandra Mission, et bien sûr la Soka Gakkaï.
La Soka Gakkaï prétend enseigner (malgré le schisme de 1990 avec Nichiren Shôshû) la doctrine de Nichiren, moine bouddhiste du XIIIe siècle qui professait une version nationaliste et intolérante du bouddhisme. L'accès à la paix et au bonheur est garanti au fidèle qui respecte un certain nombre de pratiques, parmi lesquelles la récitation gonkyo de certains chapitres du Sûtra du Lotus, la récitation daïmoku de la formule sacrée d'adoration, la dévotion au mandala, rouleau où s'inscrivait cette invocation. La Soka Gakkaï se pose comme une religion universelle, qui unifiera le bouddhisme et la société.
Les mouvements "occultistes"
On désigne par occultisme la croyance en l'existence et en l'efficacité de pratiques (le dictionnaire Robert évoque notamment l'alchimie, l'astrologie, la cartomancie, la chiromancie, la divination, la magie, la nécromancie, la radiesthésie, la télépathie) qui ne sont reconnues ni par les religions, ni par la science, et requièrent une initiation particulière.
Alors que l'ésotérisme postule l'existence d'une tradition primordiale de l'Homme qui ne lui aurait pas été révélée et qui ne peut être connue que par l'enseignement, l'occultisme est la recherche de pouvoirs magiques initiatiques. Il existe néanmoins d'innombrables passerelles entre les deux courants qui autorisent certains à parler d'un courant d'ésotéro-occultisme.
Pour ceux-ci, l'Homme est formé de trois principes (le physique, l'astral et le divin) dont l'équilibre a été rompu, et qu'il convient de restaurer par l'initiation, qui permet de rétablir un lien entre le visible et l'invisible, ce que l'on perçoit et ce qui échappe aux sens.
Relèvent de ce courant aux pratiques les plus diverses le mouvement d'otonlogie méthodique Culture et Tradition, l'Association Nouvelle Acropole France (ANAF), la Rose-Croix d'Or, l'Ordonnance des Scribes Scientifiques et des Mystères Initiatiques.
En relevait également l'Ordre du Temple Solaire, fondé en 1984 par Luc Jouret et dont les activités ont tragiquement pris fin le 5 octobre 1994 (massacres de Morin Heights et de Fribourg, au Canada et en Suisse).
Les mouvements "psychanalytiques"
Difficile à cerner, le mouvement " psychanalytique " développe diverses techniques parapsychologiques prétendant guérir l'inconscient de traumatismes divers.
La Faculté de Parapsychologie, la Famille de Nazareth (fondée sur l'enseignement de la psychologie existentielle, confondant les rôles du psychothérapeute et du maître spirituel) sont des représentants de ce mouvement, dont l'Eglise de Scientologie est cependant l'élément dominant.
Une publication de l'association, diffusée à l'occasion du quarantième anniversaire du mouvement, présente ainsi la doctrine de la Scientologie :
"La scientologie comprend un ensemble de connaissances qui proviennent de certaines vérités fondamentales. Parmi les premières de ces vérités sont les suivantes :
L'homme est un être spirituel et immortel.
Son expérience va bien au-delà de la durée d'une vie.
Ses capacités sont illimitées même si elles ne sont pas réalisées dans le présent.
De plus, la Scientologie considère que l'homme est fondamentalement bon et que son salut spirituel dépend de lui-même et de ses semblables ainsi que de l'accomplissement de sa fraternité avec l'univers. Ainsi, la Scientologie est une philosophie religieuse au sens le plus profond du terme, car elle se préoccupe de la réhabilitation complète de l'identité spirituelle innée de l'homme - ses aptitudes, son état de conscience et la certitude de sa propre immortalité. En outre, étant donné que la religion s'intéresse à l'esprit par rapport à lui-même, à l'univers et aux autres formes de vie, et est essentiellement la croyance en des êtres spirituels, la Scientologie suit une tradition religieuse qui remonte au moins aussi loin dans le temps que l'humanité. Et pourtant, ce que la Scientologie représente somme toute est nouveau. Sa technologie religieuse est nouvelle, son organisation ecclésiastique est nouvelle, et sa signification pour l'homme du Xxème est entièrement nouvelle (...).
Le premier moyen d'appliquer les vérités fondamentales de la Scientologie à la réhabilitation de l'esprit humain s'appelle l'audition. Il s'agit là de la pratique centrale de la Scientologie et elle est administrée par un auditeur, du latin audire, "celui qui écoute". (...).
Les auditeurs de la Scientologie aident des individus à atteindre ce but en leur faisant examiner leur existence par le biais d'une série d'étapes soigneusement conçues par Ron Hubbard. En suivant ce processus graduel, ces personnes peuvent améliorer leur capacité à faire face à ce qu'elles sont et à leur environnement - en retirant une à une les couches d'expérience qui les oppriment si pesamment.
L'audition n'est donc pas une chose qu'une personne subit. On ne peut en tirer de bienfaits qu'au moyen d'une participation active et une bonne communication.
L'utilisation de l'électropsychomètre, ou électromètre, par les auditeurs est propre à la religion de Scientologie et unique en son genre- ainsi que révolutionnaire dans le domaine du développement spirituel. Les auditeurs utilisent l'électromètre pour aider à localiser les zones de détresse ou de souffrance spirituelle qui existent au-dessous du niveau de conscience actuel de la personne. Lorsque ces zones pénibles sont mises en évidence, la personne peut alors les examiner sans les influences subjectives qui accompagnent les pratiques du conseil spirituel des autres religions.
Ron Hubbard a mis au point l'électromètre en sachant que l'esprit retient des images mentales, de véritables enregistrements d'expériences passées. Ces images renferment de l'énergie et de la masse. Lorsqu'une personne regarde l'une de ces images mentales ou pense à quelque chose, l'électromètre enregistre avec précision les changements que subissent cette masse et cette énergie mentales. (...)
La Dianétique a annoncé la découverte d'une partie jusqu'alors inconnue et néfaste du mental qui contient beaucoup d'enregistrements d'expériences de douleur et d'inconscience, sous forme d'images mentales. Celles-ci se trouvent en dessous du niveau de conscience d'une personne et leur ensemble compose ce qu'on appelle le mental réactif - la source de toutes les craintes, les émotions, les douleurs et les maladies psychosomatiques indésirables. Etape par étape, l'audition agit sur le mental réactif jusqu'à ce que son contenu soit révélé et que ses effets néfastes sur l'individu soient supprimés. Quand cela s'est produit on a atteint un nouvel état d'être que l'on appelle en Scientologie état de Clair. La personnalité fondamentale d'une personne, ses aptitudes artistiques, sa force personnelle et son caractère individuel, la bonté, l'honnêteté qui lui sont inhérents sont rétablis.
Clair est un nouvel état pour l'homme, mais le Pont le conduit à des sommets de liberté spirituelle encore plus élevés. Au-delà de l'état de Clair apparaissent les niveaux de Thétan Opérant (OT, en anglais Operating Thetan). Le thétan est l'être spirituel immortel, l'individu lui-même, non pas son corps ni son mental, ni quoi que ce soit d'autre. Il ne s'agit pas de ce qu'il a, mais de ce qu'il est, un état de fait qui se révèle clairement à ces niveaux supérieurs.
L'état de Clair vise à l'élimination de ce qui n'appartient pas de manière inhérente à l'être spirituel lui-même. Le but du Thétan Opérant est de vaincre les souffrances de l'existence et de retrouver la certitude et les aptitudes de son état d'être spirituel premier. A ce niveau, il sait qu'il est bien séparé des choses matérielles telles que la forme physique et l'univers physique. (...)
Une autre pratique fondamentale de la religion de Scientologie est la formation ou entraînement - l'étude des principes de la Scientologie. La religion de Scientologie offre de nombreux cours d'entraînement parce qu'une personne peut, comme on l'a dit, se servir des vérités découvertes en Scientologie pour améliorer les conditions de chaque domaine de la vie. Cela dit, les cours d'entraînement les plus importants sont ceux qui permettent de devenir auditeur. Ceci parce que le principe premier pour tous les cours est que la Scientologie est une philosophie religieuse appliquée, et tout l'entraînement insiste sur l'application.
Le chemin emprunté par le scientologue qui reçoit de l'audition et étudie les écrits de Scientologie appelle Le Pont. Ceci donne corps à un concept ancien - une voie imaginée depuis longtemps qui relie l'abîme existant entre l'état actuel de l'homme et des niveaux de conscience beaucoup plus élevés. Le Pont se compose d'étapes graduelles pour que les bénéfices acquis soient progressifs, prévisibles et apparents. (...)
Voici donc l'essence de la Scientologie : Le Pont, l'audition et l'entraînement ; et ceux-ci ont lieu chaque jour de l'année dans toutes les églises de Scientologie du monde entier. La mission de la Scientologie n'est ni plus ni moins que la réhabilitation de l'esprit humain. Et quatre décennies après la naissance de l'Eglise, c'est cette aptitude à atteindre ce but qui remonte à la nuit des temps qui fait que de plus en plus d'hommes et de femmes de tous les milieux et cultures se tournent vers la Scientologie. "
Les mouvements "ufologiques"
L'ufologie est la croyance en la pluralité des mondes habités et à la réalité des visiteurs de l'espace : elle postule en d'autres termes l'existence d'extra-terrestres.
L'association la plus connue de ce courant est sans conteste le mouvement Raëlien.
Le mouvement Raëlien a été fondé en 1975 par Claude Vorilhon. Celui-ci aurait été contacté en 1973 par le président du conseil des Eternels afin qu'il répande, en tant que prophète, la nouvelle religion athée. Celle-ci repose sur la croyance de l'existence des Elohim, habitants d'une planète située à neuf milliards de kilomètres et créateurs scientifiques de toutes les formes de vie sur terre. Ceux-ci lui auraient révélé la véritable signification des événements relatés dans la Bible (la baleine de Jonas était un sous-marin atomique, la tour de Babel une fusée spatiale) et inspiré son message, fondé sur la remise en cause du système démocratique au profit de la " géniocratie ", la hiérarchie des races humaines et la promotion de valeurs eugénistes. La " méditation sensuelle ", qui permet d'atteindre l'orgasme cosmique, constitue l'une des pratiques prônée par les Raëliens, toujours en quête d'un lieu - et de ressources - propice à l'édification d'une ambassade où les Elohim viendront prendre contact officiellement avec les hommes.
Les mouvements syncrétiques
On a regroupé sous le terme " syncrétique " l'ensemble hétérogène des mouvements présentant une synthèse entre les différentes religions, y compris primitives, voire entre les traditions orientale et occidentale.
Ce courant regroupe des mouvements extrêmement divers, comme le domaine d'Ephèse, la Seimeikyo Europe, l'Association de méditation en France.
Les deux associations regroupant le plus grand nombre d'adeptes sont sans doute les Chevaliers du Lotus d'Or et la Fraternité Blanche Universelle.
Fondée par Omraam Mikhaël Aïvanhov en 1947, cette dernière se présente comme une école initiatique proposant un ésotérisme syncrétique, fondée sur l'adoration du Soleil, les lois du karma et la " galvanoplastie spirituelle " .
L'Association des Chevaliers du Lotus d'Or a été fondée par Gilbert Bourdin en 1967. Elle a pour principale doctrine l'aumisme, qui professe que la première parole de Dieu à l'origine de la création de l'Univers fut " Aum ". Il en résulte que les Chevaliers se livrent à une pratique consistant à transmettre le son " om " des millions de fois ou à réciter le mautra " Om Ah Hum " censé neutraliser les vibrations des forces occultes. Cette nouvelle mystique universelle et syncrétiste capable d'unir l'orient et l'occident a pour but de sauver la terre et le cosmos de l'autodestruction pour que s'installent l'Age d'Or et sa nouvelle société.
Gilbert Bourdin, alias le Christ-roi de la Nouvelle Alliance, alias Hamsah Manarah, alias Melkisedeg s'est proclamé en 1990 " Messie cosmoplanétaire ", après une longue suite de combats contre une multitude d'ennemis. La cité sainte du Mandarom est installée à Castellane.
Pour une analyse plus fine encore, les Renseignements généraux ont, le cas échéant, complété le " type dominant " par un " type associé ", retenu parmi les mêmes critères déjà exposés.
Les notions de types "dominant" et "associé"
Cette analyse conduit, par exemple, à distinguer au sein du mouvement du " nouvel âge ", les sectes ne pouvant se réclamer que de cette seule mouvance de celles dont la doctrine emprunte certains de ses éléments aux courants " guérisseur ", " syncrétique " ou " orientaliste " .
De la même manière, on peut, au sein des mouvements apocalyptiques, distinguer les mouvements " évangéliques " de ceux plus " orientalistes " .
A côté des Témoins de Jéhovah dont la doctrine est trop connue pour qu'il soit nécessaire de la rappeler ici, l'Eglise universelle du Bien est une autre secte du type " apocalyptique/évangélique ". Fondée par l'américain Herbert W. Armstrong (1892-1896), elle s'est développée en Europe dans les années 1950. Sa doctrine repose sur " l'anglo-israélisme ", selon lequel les véritables israélites, descendants des dix tribus d'Israël, sont les Anglo-saxons et les européens de l'Ouest. La restauration de l'Eglise anglo-israélienne impose de reconnaître en la reine d'Angleterre l'héritière légitime du roi David. Celle-ci devra néanmoins céder son trône au Christ à l'occasion du retour sur terre de celui-ci.
L'université spirituelle internationale des Brahma Kumaris est, elle, plus représentative du courant orientaliste des sectes apocalyptiques. Fondée par Brahma Baba Lekk Raj, l'Université annonce l'imminence de l'holocauste nucléaire et de la survenance du monde futur. La paix intérieure de l'Homme résulte, dans l'attente de cet événement, d'un certain nombre de pratiques, au rang desquelles le Raja-Yoga.
Il est précisé que dans l'hypothèse - très fréquente - où des sectes ne peuvent être rattachées à un unique courant de pensée, les Renseignements généraux ont eu tendance à considérer comme dominant le type auquel est attaché, empiriquement et implicitement, le plus fort degré de dangerosité. Ainsi, les critères " apocalyptique ", " guérisseur ", " psychanalytique " et " satanique " sont-ils le plus souvent retenus prioritairement devant les neuf autres types possibles qui pourraient être décelés pour la secte considérée : telle secte dont le nom évoque spontanément la mouvance orientaliste (Sri Sathya Sai par exemple) sera ainsi classée comme relevant du courant " guérisseur " dans la mesure où certains éléments de son discours sont manifestement thaumaturges.
Extrait du " RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION D'ENQUETE SUR LES SECTES."
Président : M. Alain Gest,
Rapporteur : M. Jacques Guyard
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite