-

 

Infos pratiques


tl4
icone

Communiquer

Texte publié le 21 mars 2010 proposé par Jean
"Transmets à ceux qui viennent à toi.
Nous ne sommes pas si difficile à ressentir. Il n'est pas si compliqué de pouvoir sentir, saisir, communiquer avec l'invisible. Parfois des signes doivent attirer votre attention sur notre désir d'entrer en relation avec le souffrant que vous êtes ; apprenez à regarder autour de vous avec attention, sans imaginer ou vous raconter des fables. Quand nous montrons notre présence, le signal est net, en rapport direct avec vos pensées et soucis.
Il est alors l'heure pour vous d'essayer de changer un peu votre regard sur ce qui est car vous ne savez encore ce qui est. Vous allez découvrir un monde qui vous mènera vers la pensée créatrice, monde qui n'est pas encore du domaine de ce qui vous préoccupe.
En cet instant, un mélange de désir et d'inquiétude est vivant en vous. Désireux de venir vers l'immensité, vous êtes effrayé à l'idée de tomber dans le vide de la folie. C'est pour cela qu'il est important de ne jamais essayer de communiquer quand on est trop jeune, trop déstabilisé par une situation alarmante, par tout état ne permettant pas une analyse objective de ce qui va se passer. Le plus souvent, s'il y a malaise, nous le sentirons et nous ne nous manifesterons pas. Mais chez nous aussi se trouvent quelques inconscients qui ne peuvent vous faire que du mal en venant à vous dans de mauvaises conditions. Soyez patient. En toute chose et plus encore dans ce nouveau monde, il faut aller avec mesure et progressivité.
La recherche de votre harmonie intérieure est notre souhait et le principal travail qui doit motiver la quête qui est désormais la vôtre.
Quand vous ressentez une présence, que vous vous sentez en paix avec la démarche que vous allez entreprendre, installez vous dans une pièce calme ou rien n'agresse vos sens.
Prenez les outils permettant d'inscrire notre message et posez le bras tenant la plume qui nous servira à transmettre notre aide paisiblement et sans raideur sur le support papier.
En vous, faite le vide. Chassez les soucis du quotidien et toute autre pensée. Si vous ne parvenez à laisser place à cet espace vide au début, répétez sans cesse, avec calme, un mot sans signifiant afin de limiter les écarts de votre esprits primaire. Au fil du temps vous parviendrez à libérer un canal de transmission en vous qui ne sera plus parasité par aucune pensée profane.
Quand vous êtes en paix, parlez à Dieu et avec la puissance de votre foi, dans un calme intérieur total, demandez à notre Seigneur de permettre qu'une communion s'installe entre le visible et l'invisible. Ce que vous devrez chercher se trouve dans nos autres textes et pour cette première rencontre vous ne pourrez obtenir que de partielles informations.
La surprise de votre main mue par les premiers signes de notre présence cèdera place à des écrits illisibles qui noirciront une feuille bien insuffisante pour contenir le flux de tout ce qui est à écrire pour le croyant de l'Alliance.
Avec le temps et la pratique, vous entrerez dans un autre monde que la pureté de vos intentions fera superbe ou décevant. Les graffitis deviendront des mots et les mots laisseront place à des phrases. Comme dans votre vie profane, votre vie spirituelle sera liée à la qualité de votre démarche. Si vous recherchez l'illusoire, vous recevrez peu.
Il est important, avant de nous contacter de faire le bilan de votre moi. Nous pouvons lire vos pensées cachées et nous savons tout de vous. Chercher à duper les esprits, comme l'Esprit pour les rares qui le recevront, n'est pas du domaine du possible. La pureté de votre foi, dans le visible et l'invisible, fera la beauté de votre chemin. Que Dieu veille sur votre route dans l'immensité qui s'ouvre à vous."
Oune, 1998

Commentaires autour du texte
commentaire Là où le bât blesse écrit par Patricia le 17.06.2014
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite