-

 
tl4
icone

De la révendication de la liberté de penser

Texte publié le 06 janvier 2015 proposé par Patricia
"La liberté de penser est une valeur absolue. - Criez, criez sur tous les tons aux oreilles de vos princes, jusqu'à ce qu'ils entendent, que vous ne vous laisserez pas ravir la liberté de penser, et prouvez-leur par votre conduite combien cette déclaration est sérieuse. Ne vous laissez pas effrayer par la crainte du reproche d'indiscrétion. Comment donc pourriez-vous être indiscrets ? Serait-ce envers l'or et les diamants de la couronne, envers la pourpre du manteau de votre prince ? Non, mais envers lui. Il faut avoir bien peu de confiance en soi-même pour croire qu'on ne peut dire aux princes des choses qu'ils ne savent pas.
Et surtout, vous tous qui vous en sentez la force, déclarez la guerre la plus implacable à ce premier préjugé d'où dérivent tous nos maux, à ce fléau qui cause notre misère, à cette maxime enfin que la destination du prince est de veiller à notre bonheur. Poursuivez-là, à travers tout le système de notre savoir, dans tous les recoins où elle se cache, jusqu'à ce qu'elle soit retournée dans l'enfer d'où elle est sortie. Nous ne savons pas ce qui peut assurer notre bonheur : si le prince le sait, et s'il est là pour nous y conduire, nous devons suivre notre guide les yeux fermés. Aussi fait-il de nous ce qu'il veut, et, quand nous l'interrogeons, il nous donne sur sa parole que ce qu'il fait est nécessaire à notre bonheur. Il passe une corde au cou de l'humanité et s'écrie : "Allons, tais-toi, tout cela est pour ton bien."
Non, prince, tu n'est pas notre Dieu. De lui nous attendons le bonheur ; de toi, la protection de nos droits. Tu ne dois pas être bon envers nous ; tu dois être juste.
(...) Je pourrais vous prouver que la liberté de penser, la liberté de penser sans obstacles, sans limites, fonde seule et assure le bien des Etats ; je pourrais vous démontrer cela de la manière la plus évidente par des raisons irréfutables : je pourrais vous le montrer par l'histoire ; je pourrais encore vous désigner de grands et de petits pays qui continuent de fleurir, grâce à elle, ou qui, grâce à elle, sont devenus florissants sous vos yeux ; mais je ne le ferai pas. Je veux vous présenter la vérité dans sa beauté naturelle, et non la faire valoir auprès de vous par les trésors qu'elle vous apporte en dot. J'ai meilleure opinion de vous que tous ceux qui ont agi autrement. J'ai confiance en vous ; vous entendez volontiers la voix sévère, mais amère de la vérité.
Prince, tu n'as point le droit d'opprimer notre liberté de penser ; et ce que tu n'as pas le droit de faire, tu ne dois jamais le faire, quand même les mondes s'écrouleraient autour de toi et quand même tu devrais être enseveli sous les ruines avec ton peuple. Ne t'inquiète pas de ces ruines, ni de ton sort et du nôtre en cette catastrophe : celui-là y veillera qui nous a donné les droits que tu auras respectés."

Source : "De la liberté de penser" de Johann Gottlieb Fichte

Commentaires autour du texte
commentaire La liberté de penser écrit par Patricia le 02.05.2008
commentaire Charlie écrit par Lecate le 08.02.2015
commentaire La liberté de penser écrit par Alicia le 28.02.2015
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite