-

 

Infos pratiques


tl4
icone

Empathie et assertion

Texte publié le 20 juillet 2008 proposé par Nada_karana
Il me semble avoir déjà écrit que les formes concrètes et véritables du "bien" et du "mal" étaient à mon sens représentées par l'altruisme et l'égoïsme.
Pendant que certains ego, déjà pesants, font des poids et haltères pour mieux altérer l'alter, ce dernier voudrait bien nous voir un jour tous égaux. Toute plaisanterie mise à part, cette classification existe en psychologie sous les dénominations, non pas d'altruiste ou égoïste, mais plus aplanies, d'empathie et assertif.
Le premier est, pour résumer, plus enclin au sacrifice et tente de se mettre à la place d'autrui avant d'agir ou même de parler, ce qui n'altère en rien sa spontanéité puisque ça lui est naturel, tandis que le second est littéralement programmé pour ne concevoir que les êtres et aspects allant en sa faveur, en excluant, affrontant ou éradiquant tout le reste, selon le degré.
Ces deux types comportementaux principaux seraient étroitement liés aux systèmes nerveux parasympathique et sympathique qui, en termes d'énergie vitale représentent la "batterie" et les "accus". On peut donc raisonnablement en déduire qu'un assertif est plus ou moins, toujours selon le degré, un vampire malgré lui et que, si l'on se sent "vide" en compagnie d'une personne ou juste après une mise en relation avec cette dernière, il s'agit bien de quelqu'un appartenant à cette catégorie.
Inversement, une personne en déperdition d'énergie, plus ou moins aisément fatigable et avec laquelle on se sent bien disposé, alerte, voire "rechargé", peut être reconnue comme plus ou moins empathique.
J'insiste encore sur la notion de degré composant chaque individualité. Très peu contiennent l'équilibre de ces deux principes et encore moins, sinon personne, ne possède l'une de ces caractéristiques à cent pour cent, ce qui reviendrait à exister en tant qu'entité similaire en esprit à la représentation de Dieu ou de Satan.
Comme bien souvent, on croit que l'herbe est plus verte ailleurs. Ainsi, une personnalité à dominante empathique se voudra quasi systématiquement être davantage assertif, ce côté minoritaire cherchant à protéger son "hôte" de ses excès de compassion et autres aspects lui valant d'être la "proie" des assertifs trop prononcés croisés en chemin.
Toujours en vertu de ce que j'appelle "la loi universelle de réciprocité", un être dont l'assertion est majoritaire de façon plus ou moins écrasante aura malgré tout une conscience relative de la négativité qu'il peut engendrer, sans quoi il ne s'en défendrait pas aussi systématiquement.
Je suppose d'ailleurs que c'est pour cela que le terme d'égocentrisme a été plus ou moins remplacé par celui d'assertion dans certains programmes de psychologie, puisqu'il ne faut jamais offenser la majorité, paraît-il.
Quoi qu'il en soit, il semblerait vraiment que l'on puisse valider l'adage "on est comme on naît", et braquer une individualité ou une somme d'individus en brandissant leur attribut gênant inné ne mène qu'à une réponse au minimum proportionnelle sinon pire, les assertifs ayant une tendance naturelle à rendre davantage que ce qui leur a été infligé, toujours selon leur appréciation personnelle dépendant du niveau de déséquilibre par rapport a leur côté empathique.
La réponse "de base" est bien connue : "si moi, je suis un égoïste, toi tu es un faible".
A un niveau de déséquilibre plus élevé, l'assertif ne se préoccupe même plus de ce qu'il vit comme une accusation, et s'adonne aussitôt à une "reprise de volée", en incitant à l'auto culpabilisation, mise gagnante dans tous les cas avec quelqu'un dont le penchant pour la responsabilité et la remise en question est par définition et surtout par essence plus prononcé.
Étant donné les pourcentages inversement proportionnels d'empathie et d'assertion chez deux personnes à dominantes contraires, la critique revient donc à tenter de battre un full aux as par les rois avec un full aux rois par les as dans le meilleur des cas. Si vous ne jouez pas au poker, tout d'abord vous avez raison, c'est mauvais pour le budget, ensuite vous comprenez ce qu'ignorent plus ou moins volontairement la plupart des assertifs, à savoir que la vie est tout sauf un jeu et que ceux qui se croient gagnants n'ont qu'à regarder leur compteur existentiel.
Une bonne chose, et même essentielle, est à retenir dans tout cela, et il est parfois difficile de s'en apercevoir, surtout lorsqu'on a gaspillé trop de temps et d'énergie dans des conflits d'intérêt, dans le meilleur des cas, stériles : si un empathique tend vers l'écoute, la compréhension et l'Amour, et qu'un assertif se défend vigoureusement lorsqu'on lui dit que ce n'est pas son cas, c'est qu'il existe bel et bien une aspiration universelle à la positivité et a l'Amour et que le plus grand problème réside davantage dans la gestion de nos attributs que dans notre nature.
Avis aux bons gestionnaires !

Commentaires autour du texte
commentaire Le sacrifice de l'égo écrit par Reflexion le 22.07.2008
commentaire L'empathie écrit par Maxel87 le 24.07.2008
commentaire Sacre boulot-boulot Sacre écrit par Nada_karana le 23.07.2008
commentaire Sacrifice ? non ! écrit par Guymel le 23.07.2008
commentaire Pour celui qui a pondu tout un programme de l'empathie jusqu'à l'égo ? écrit par Xianaelle le 23.07.2008
commentaire Avis aux amateurs (qui lisent jusqu'au bout) écrit par Nada_karana le 24.07.2008
commentaire "La Verite est Ailleurs", ou ici-même? écrit par Nada_karana le 26.07.2008
commentaire Si seulement c'était plus simple certains de vos écrits ? écrit par Xianaelle le 26.07.2008
commentaire Autre note d'optimisme écrit par Nada_karana le 28.07.2008
commentaire L'herbe est verte selon son oeil voire son regard ? écrit par Xianaelle le 28.07.2008
commentaire Récoltes aléatoires écrit par Nada_karana le 01.08.2008
commentaire L'empathie quel mot ! écrit par Alicia le 29.09.2008
commentaire L'empathie écrit par Courtoisie le 01.10.2008
commentaire Empathie et compassion écrit par Thazz1 le 02.10.2008
commentaire Empathie et compassion écrit par Courtoisie le 08.10.2008
commentaire L'empathie avec distanciation écrit par Maxel87 le 08.10.2008
commentaire Empathie, etc. écrit par Courtoisie le 10.10.2008
commentaire De l'empathie à l'expression du ressenti écrit par Maxel87 le 13.10.2008
commentaire Suite de l'emphatie écrit par Courtoisie le 14.10.2008
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite