Hommes - Peu à peu, mes enfants, il fait un peu plus beau dans vos coeurs. Malgré les tristesses, les soucis ou les moments de désespoir, au plus profond de

 

Infos pratiques


tl4
icone

Hommes

Texte publié le 29 avril 2002 proposé par Patricia
"Peu à peu, mes enfants, il fait un peu plus beau dans vos coeurs.
Malgré les tristesses, les soucis ou les moments de désespoir, au plus profond de vous il y a l'Esprit qui rejoint la Force pour y puiser énergie à se relever et à continuer sa marche. Malgré la misère, malgré la méchanceté, malgré le mensonge, malgré la guerre et malgré vos imperfections, on croit en vous et on vous aime. On veut témoigner de notre existence. On veut se faire entendre. Si souvent on parle et personne ne nous écoute. Cessez votre vie misérable et ouvrez votre coeur et votre âme à Dieu. Lui il vous attend, il vous tend les bras et il vous pardonne. Rien de ce qui est de votre monde. Revenez vers nous. On a besoin de vous et vous avez besoin de nous. Que faites vous maintenant ?
Vous vivez pour ne rien créer, ne rien faire, ne rien apporter aux autres. Vos vies sont si souvent inutiles et sans sens. Vous ne vous cherchez pas, vous faites semblant de vivre, alors que vous suivez les autres sans questions. Votre vie n'est qu'un long fleuve empoisonné du non-retour vers la mort. Si vous allez vers la mort inévitable pourquoi ne pas faire quelque chose de votre vie ? Il est difficile de se regarder en face, avec les yeux de la vérité, n'est ce pas ? Rien de ceci ne se serait passé si vous n'aviez pas cessé de croire et de nous écouter. Enfant encore vous arriviez à nous comprendre sans savoir quoi, qui ou pourquoi. Mais devenant adulte tout fut oublié pour laisser place au vide qui vit dans votre vie. Vous mourrez dans le vide... le néant du rien... vous verrez alors le noir profond, la solitude, la peur et la souffrance. Prenez du temps pour comprendre qu'il faut agir. Le temps urge pour vous. Mais il est encore temps de vous sauver, de sauver vos âmes et vos coeurs. Le noir, le côté obscur avance à grand pas, car vous le laissez croître en vous. Vous vous laissez aller. La Force s'affaiblit à cause de vous, humains. Regardez et vous verrez comment vous en sortir... pour sortir de ce vide qui grandit en vous et s'installe dans votre vie pour ne laisser place à plus rien. Vous ne sentirez plus rien, vous ne verrez plus rien. Vos coeurs et âmes fermés à nos messages, à nos paroles ne verront pas la lumière lors de son apparition. Car elle va apparaître. Elle devra apparaître pour ceux qui y croient... mais pauvres de ceux qui ont cessé de croire. Le moment sera dur pour vos âmes matérielles et remplies du vide, du noir... car le moment venu, vous ne verrez qu'encore plus de noir. Vous serez aveuglés par le noir alors que les autres qui ont rejoint Dieu, eux verront la lumière et pourront avancer vers elle. Elle est la vie, votre force. Ne vous trompez pas. On ne joue pas. Chacun aura l'occasion de regarder en arrière et voir sa vie défiler devant ses yeux. Alors à ce moment-là, vous vous rendrez compte de la véritable essence de la vie, car la vôtre n'aura été que noir, que vide et néant. Cessez vos combats inutiles, à quoi vous servent-ils ? Pourquoi vous battez-vous ? Vous ne savez même pas la raison de votre bataille. Vous suivez comme les moutons se suivent les uns aux autres sans savoir pourquoi. Si on vous averti c'est parce qu'on vous aime. On voudrait qu'il en soit autrement. Mais votre vie est et restera votre vie. Rien, ni personne ne vous la prendra. Ce qui est décidé est décidé. Ainsi on vous donne les indices, on vous conseille et montre le chemin, puis c'est à vous de continuer. Libre-arbitre de faire ce que vous voulez. Dieu est bon et généreux. Il regarde sans intervenir, car ses créatures sont dotées de vie, de conscience et coeur. Donc, capable d'avancer et évoluer si elles le veulent. Ne vous en prenez pas à Dieu pour vos malheurs. Ce n'est pas lui le fautif. C'est vous qui construisez. Il vous a tout donné, ce dont vous aviez besoin pour vivre dans le bonheur, l'amour, la lumière et la foi. Mais vous en avez décidé autrement. Honneur à vos décisions, ne jetez pas sur le nom de Dieu vos erreurs, vos imperfections, vos malheurs ou vos souffrances. Qu'a-t-il fait ? Rien. Il n'y est pour rien dans tout cela. Il ne se manifeste qu'à travers la Force celle qui vous entoure, qui est en vous sans que vous sachiez l'accepter et la sentir. Certains de vous y arrivent, et ceux là se retrouvent. Certains ont même un chemin décisif car ils agissent dans la volonté de Dieu. Dieu protège ceux qui savent l'écouter, le recevoir en eux et l'aimer. Ceux-là sont sous sa protection, car Dieu sait qu'ils sont précieux. Mais ceux-là aussi, doivent évoluer, apprendre et accepter. Ils sont aussi des humains comme les autres. Ils ont ouvert les yeux et y ont vu la lumière, ils se sont laisser envahir par cette lumière et ils acceptèrent Dieu en eux. Ceux?là, nos frères, travaillent pour nous, pour vous transmettre nos messages, sans que parfois vous ne sachiez les écouter. Pourtant, s'ils le font, c'est par amour envers l'autre, par générosité et bonté. Ils se joignent à nous, dans notre mission et évolution. Chacun à sa manière apporte de l'aide dans ce combat contre le mal, le côté obscur qui guette. Ils s'unissent dans l'espoir de devenir plus fort et plus contre le revers de la Force. Leur tâche n'est pas facile, car eux aussi doivent combattre le noir qui peut jaillir en eux à chaque moment. Ils doivent se regarder droit dans les yeux et voir ce qu'il y a en eux, c'est ainsi qu'ils progressent et avancent. Ils n'ont pas peur de la vérité. La vérité, celle que chacun détient en lui. Celle qui connaît vos "pourris" et vos grâces. Vous n'osez la voir, car vous avez peur de ce que vous y verrez. Pourtant, c'est ainsi qu'on apprend à se connaître, à se rapprocher de nous et de l'évolution vers un être plus rempli d'amour, de lumière et bonheur. Le secret est là, en vous, au fond de vous. Vous seuls détenez la clef de votre "rédemption ". Nous on vous connaît, on voit en vous comme dans de l'eau claire, certains d'entre vous ne sont plus qu'une sorte de bouillie, vous ne vous êtes pas questionnés, vous ne vous êtes pas remis en question, vous ne vous êtes pas demandé le pourquoi de votre vie... l'eau qui était au début claire, se fit trouble, opaque, puis on ne distingua même plus la véritable eau qui coulait en vous. Quel homme êtes-vous devenu ? On s'est battu pour vous et vous continuez dans votre vie insensée et inutile. Où irez-vous ? Quels sont vos buts ? Où vous mènera votre vie au bout ? Des questions sur vous-même que vous n'avez jamais eu l'idée de vous poser. Vous ne vous connaissez même plus, sous votre "couverture". C'est désolant. Mes frères, nos coeurs souffrent de voir tout ceci, de voir ou vous vous êtes amenés. Car c'est vous qui êtes l'auteur de votre vie et de votre histoire. Qu'a servi la mort du Christ ? Un envoyé de Dieu pour vous montrer l'ampleur de votre disgrâce et misère. Peu ont compris. Vous vous êtes servis de lui, vous avez cru en ce que bon vous semblait, vous avez écrit la Bible... cet ouvrage qui fut et est le témoin de tant d'horreurs réalisées par vous en son nom. Seul l'homme, pour être capable d'une telle ignominie ! Vous vous servez même de ce qui est initialement pur, foi et amour pour "sanctifier" et disculper vos actes odieux, cruels et ignobles. Dieu ait pitié de vous mes frères. Saurez-vous un jour reprendre le chemin vers Dieu ? Il ne vous a jamais chassé, vous êtes partis tout seul. Il regarde, avec peine de voir ce qu'il a créé et aimé le plus au monde se transformer en ce que vous êtes maintenant. Tout en ce dont vous croyez est inutile. Tout ce à quoi vous tenez est malsain. Rien de ce qui vous appartient n'est à vous. Vous n'êtes que l'esprit, le reste meurt, mourra un jour. Et cette mort qui pour vous symbolise la fin, la souffrance et l'éloignement de ceux que vous aimez, si vous aimez, n'est autre que votre délivrance. La vie après, sera la Vie. Votre vie après reprendra conscience de l'essentiel. Votre chemin est long encore. Armez-vous de courage et force, car votre route sera dure et faite de souffrance. Ainsi est la vie de celui qui a fermé le coeur à Dieu, à l'amour, à la vérité et à la foi. La mort, mes frères, rappelez-vous, la mort sera votre délivrance."

Commentaires autour du texte
commentaire Re: Les hommes écrit par Sarah le 30.04.2002

Thèmes associés


Nuage de mots clés


Derniers textes parus


Derniers commentaires


Dernières questions parues


Derniers avis parus


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite