-

 

Infos pratiques


tl4
icone

Il était une fois...

Texte publié le 23 avril 2003 proposé par Patricia
« Il était une fois une petite fille qui en voulant suivre un écureuil, qui traversait la rue par où elle passait, se perdit.
Elle voulait juste voir de plus près l'écureuil, mais il disparut vite sous le feuillage dense des arbres et elle ne le vit plus. Tout en avançant, peu à peu, elle se rendit compte que la nuit tombait et elle ne trouvait plus le chemin de retour vers la grande route.
Avec quelle frayeur elle fut saisie d'un coup !
Elle appela et cria mais personne ne l'entendit et ne vint à son aide. Seule, la nuit se fit et elle ne savait que faire.
Elle avait faim, elle avait froid et elle avait peur.
Elle commença à pleurer, les larmes lui tombèrent du visage, puis elle s'aperçut que ses larmes brillaient en tombant par terre et illuminaient une seconde la terre sur laquelle elles tombaient. On dirait des gouttes d'argent, des étoiles tombées du ciel.
Lentement des petites lumières brillèrent devant elle, comme lui montrant un sentier, un chemin à suivre. Elle avançait d'un pas hésitant ne sachant où elle allait et pourquoi ces lumières.
Au loin une lueur se fit, une aura de lumière comme si le soleil ne s'était pas couché sur cet espace de terre, comme si la lune illuminait avec plus de force et lumière cette partie et que des étoiles tombaient du ciel pour apporter la lumière. La lumière se fit douce.
Lentement la lumière se fit plus forte à ses yeux, et à chaque pas elle s'approchait de cette lumière, elle sentait la chaleur qui provenait de ce lieu, une force qui l'appelait et l'invitait à avancer vers celle-ci. Arrivée à cet endroit, elle fut stupéfaite et émerveillée par ce spectacle devant ses yeux : c'était comme si elle était au paradis, entourée de lumière, de chaleur et un sentiment de sécurité et de bienfait. Elle ne ressentait plus peur.
Effectivement des milliers d'étoiles lui tombaient dessus comme une douce pluie de lumière qui tendrement tombait sur elle. Elle était là à regarder tomber les étoiles et dans ses yeux les étoiles brillaient plus encore. Puis au milieu de toutes ces étoiles qui descendaient du ciel vers la terre, une forme extrêmement lumineuse tombait doucement.
Elle sentit une présence forte, mais sereine, puis devant elle apparut un homme. Un homme tout de blanc vêtu, un homme qu'elle ne connaissait pas, mais de qui elle n'eut aucune peur. Elle le regarda dans les yeux sans crainte, et elle y vit une immense douceur, de la sérénité et de la force. Il lui sourit et tout s'illumina. Elle lui sourit à son tour, captivée par cette présence étrange et pourtant si apaisante et rassurante. Comme un ange tombé du ciel pour lui montrer le chemin.
De son regard, il la couvrit, la protégea et il lui renvoya un immense sentiment d'amour et de tendresse. Elle le sentit si fort qu'elle en eut peur. Comme s'il la connaissait et l'aimait depuis longtemps.
Tout en la regardant, il lui tendit sa main. Elle ne savait si elle devait suivre, ni où il l'emmenait, mais dans ses yeux une force protectrice la rassurait sur cet homme qui n'était en fait qu'un inconnu. Mais elle était seule, perdue. Elle avait eu froid et faim. Là elle se sentait bien accompagnée, avec la sensation d'être dans un cocon la protégeant du noir de la forêt et de tout ce qui y vit.
Alors, elle mit sa main dans la sienne. Elle marcha à ses cotés, le suivant.
La lumière derrière eux s'éteignit lentement, mais autour d'eux, à chaque pas, la lumière se faisait. Avec lui, elle était dans la lumière, main dans la main, ils avançaient dans la lumière. Et de temps en temps, il la regardait souriant, et, de son regard si doux, la couvrait de sa tendresse et amour, comme un manteau sur elle.
Elle regarda devant elle, la forêt s'arrêtait. Peu après il s'arrêta net et lui désigna de la main une direction. Certainement cette direction devait être celle qu'elle devait suivre pour se retrouver sur son chemin et revenir chez elle.
D'un geste aussi doux que son regard, il lui caressa le front du doigt, et une forte chaleur se fit alors sur son front, comme s'il l'avait marquée.
Puis il lui parla, de sa voix calme lui dit :
"Pour toi je serais là, à mes côtés tu ne te perdras pas et tu ne craindras rien.
En moi vit la lumière, et en moi tu deviens lumière.
En moi vit la Force et en moi tu feras partie de la Force.
Par ma main je t'ai marquée, c'est le lien qui te lie à moi. A travers ce lien, tu communiqueras avec moi, tu me retrouveras où que je sois. Ce lien nous lie à jamais.
Un jour nous ne formerons qu'une seule force et, ce jour-là, tu te rappelleras que j'ai existé un jour dans ta vie, que je ne suis pas un inconnu et que je suis en toi depuis fort longtemps.
Par les liens sacrés de Dieu en ses enfants, nous sommes liés à jamais.
Lorsque tu sentiras à nouveau cette chaleur et cette pression sur ton front, tu m'auras retrouvé. Nous nous retrouverons, car nous avons une mission à accomplir ensemble.
Maintenant va... va mon enfant.
N'oublie pas que tu es lumière, qu'elle est en toi et t'illumine toujours. Elle illumine le chemin que tu parcourras jusqu'à moi.
Dans l'amour tu vis, dans l'amour tu es, dans l'amour tu te retrouveras et dans l'amour nous deviendrons Un.
Vas et que Dieu t'accompagne."
Je partais un peu secouée par tous ces mots incompréhensibles et énigmatiques. J'essayeais de réfléchir, mais j'oubliais déjà les mots.
Puis je me retournai pour lui dire adieu, mais plus rien n'était là. Plus rien, plus de lumière, plus d'étoiles, rien que moi sur la route et un long chemin à parcourir pour retourner chez moi. »
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite