La mort - Nous avons vécu et nous vivrons encore, mais comment la définir de notre vivant, en tant qu'incarné, avec le trouble de la matière qui obscurcit notre esprit de tout

 

Infos pratiques


tl4
icone

La mort

Texte publié le 21 octobre 2003 proposé par Perrotte
Nous avons vécu et nous vivrons encore, mais comment la définir de notre vivant, en tant qu'incarné, avec le trouble de la matière qui obscurcit notre esprit de tout souvenir... un mal ou une nécessité !
La mort est là, elle est bien présente, dans nos pensées, dans nos actes ou en tant que spectateur, nous l'assistons, nous la voyons et la maudissons... cette fatalité, qui au moment crucial ou elle se montre sous son vrai jour, nous transperce ou nous ravis de sa présence, nous changeons, percevons en tant que mourrant, cette nouvelle vie qui prend forme devant nous, elle peut-être douce ou douloureuse, elle peut-être heureuse ou malheureuse, elle peut-être belle ou effrayante, à chaque fois qu'elle passe, la mort se drape d'un habit différent, certains l'attendent, d'autres la repoussent, mais qu'en notre père décide de notre retour, le retour à notre véritable patrie, il est inutile et absurde de vouloir résister et se tenir à une matière qui ne doit plus nous recevoir, il faut se résigner et se détacher d'un monde à laquelle nous n'appartenons déjà plus !
Il est l'heure de mourir, il est nécessaire de mourir.
La vie commence à partir, il est temps d'accepter la fin d'une existence, une nouvelle fois encore une révélation passée s'offre à nous, ce monde que nous avions laissé l'espace d'un instant, le temps d'une vie, une vie...oui, mais qu'elle vie ?
La mort nous porte les derniers sacrements et nous dit de quitter au plus vite ce corps, la mort nous dit : "Ton esprit est libre maintenant, tu dois abandonner ce corps, il ne t'appartient plus, là où tu vas, tu n'en auras plus besoin, va rejoindre ton guide et présente-toi devant notre père, raconte-lui ta vie écoulée et il te dira comment tu as vécu, ne lui mens pas, soit un bon fils, dis-lui toute la vérité, belle ou triste, il t'écoutera et te consolera, il te dira ce que tu dois savoir pour vivre heureux, écoute-le et tu découvriras un bonheur que tu ne soupçonnes même pas, écoute notre père et il t'ouvrira les portes de la félicité."
La mort, cette belle inconnue...
Le temps de la récolte est venu, il faut maintenant se présenter accompagner de son ange gardien, devant notre père, il faudra dire toute la vérité, rien que la vérité, car dieu percera toutes nos pensées, nos craintes, nos espoirs, nos amours, nos faiblesses, il sait qui nous sommes et ce que nous avons fait de notre existence, mais il veut nous l'entendre dire pour que nous soyons toucher au plus profond de notre âme afin que les turbulences de cette vie passée est servie la cause de notre avancement dans la voie du bien.
Il veut qu'en notre qualité d'esprit libre, nous prenions conscience de l'impact de nos actes et pensées lors de notre incursion dans la matière, on se doit de comprendre la nécessité d'un tel impact et d'une telle réflexion sur l'avenir, nous devrons renaître et il est nécessaire dans l'objectif de construire un monde heureux, de bien comprendre et de bien méditer sur ce que nous devons faire pour apporter en notre qualité d'esprit les ingrédients indispensables à la construction de ce dernier.
Notre vie écoulée...notre intelligence, notre morale, nos défauts et qualités feront de nous des esprits bien distincts, nous conservons notre indépendance et notre personnalité, il est donc venu le temps de la redécouverte, redécouvrir ceux que nous avions laissés, redécouvrir des mondes passés et enfin et peut-être, découvrir des mondes nouveaux, des univers et des beautés indéfinissables, qui ne méritent pas d'être définis mais admiré, tout simplement admirer !
Ces mondes... peut-être pourrons nous les voir, les toucher, cela dépendra de notre volonté et de notre courage, cela dépendra de notre volonté à vouloir nous améliorer et de notre courage à combattre le mal qui nous ronge, cela dépendra également de notre capacité intellectuelle et morale à insérer une existence plus subtile et je dirais qu'au final, cela dépendra du jugement de Dieu, notre père éternelle.
Je crois que sans prendre une mesure au cas par cas ce que peut-être la révélation de notre véritable nature et le retour à cette subtilité, il convient de définir qu'en cet instant, le schéma établit correspond à ma vision de ce que peut-être la transition du corps à l'esprit et la redécouverte du monde en rapport avec notre appartenance, heureuse ou malheureuse.

Commentaires autour du texte
commentaire Comment etre sur écrit par Maverick le 01.09.2005
commentaire Certitude ? écrit par Thea le 02.09.2005
commentaire La peur de la mort est une ignorance. écrit par Endymion le 02.09.2005
commentaire L'au delà écrit par Orane06 le 10.09.2005
commentaire La Mort et Dieu. écrit par Learningtofly le 13.09.2005
commentaire La vie la mort ...pourquoi tant de questions ? écrit par Dharma le 17.06.2006
commentaire La mort ma vision a moi écrit par Seve74 le 29.06.2006
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite