-

 

Infos pratiques


tl4
icone

La nature est le temple de l'homme

Texte publié le 04 juin 2011 proposé par Romanos
"La Nature est le Temple de l'Homme et l'Homme est le Temple de Dieu". Il se peut quand nous réfléchissons ou que nous méditons sur cette affirmation célèbre - celle d'un Philosophe et Illuminé du XVIIIe siècle - peut-être pouvons-nous prendre conscience de notre responsabilité à la fois morale et spirituelle que nous avons vis à vis de nous-même et bien évidemment vis à vis de notre prochain, cet Autre Nous-Même. Lorsque nous avons cette prise de conscience intérieure, invariablement nous ne pouvons que respecter notre Planète toute entière, « la Dama Naturae ». Elle est si fragile notre Planète bleue. Il me semble évident que cette affirmation du Marquis Louis-Claude de Saint-Martin - le Philosophe Inconnu - possède un second et un troisième sens ou degrés. Si vous me le permettez je ne resterais qu'au 1° degré de sa valeur philosophique.
Nous formulons souvent au fond de nous-mêmes que nous sommes des Hommes de peu de Foi. C'est possible ? ça je n'en sais rien. Et personne pas même le Maître des Maîtres, s'Il le pouvait et nous l'affirmait Il nous rendrait un très mauvais service. Nul ne peut juger de l'autre sur ce point précis. Ce ne serait que fatuité. Ce serait une faute karmique !
Ce qu'il faut savoir c'est que la Foi est une Grâce accordée par Dieu aux Hommes, c'est pour cette raison que nul être n'est capable de définir cet extraordinaire "Pouvoir" qu'est la Foi. Un "Pouvoir" qui peut effectivement soulever des montagnes. Avoir confiance en nous... c'est une des Clefs d'Or et d'Argent qui peut éventuellement nous faire comprendre UN PEU se profond Mystère sacré. Mystère Christique. Cette Liqueur ou "Soma" qui se trouve au plus profond du Très Saint Graal.
La plupart d'entre nous minimisent ses propres qualités spirituelles. C'est bien d'être humble et modeste, mais il faudrait aussi être "Conscient modestement de ses valeurs intérieures ou Talents". Nous en avons toutes et tous !
Nos défauts ! ? Nenni ! Nommons-les certainement "caractéristiques" et/ou "particularités". Car nous nous dévalorisons. Bien évidemment sans avoir le "melon" ou "la grosse tête", il nous faut je crois, être réaliste avec nous-même. Nous accepter comme tel. Surtout, "ne nous culpabilisons jamais", car c'est comme une plaie qui peut suppurer sans cesse de notre âme-personnalité. La culpabilisation est le cancer de notre âme-personnalité.
« En psychologie ceci peut entraîner certaines névroses, c'est bien connu en psychanalyse. » Personne d'entre nous n'est à l'abri de ce mal sournois, bien pire que la peste. C'est ici que réside la source de notre mal intérieur ou de notre Exile spirituel.
Par delà notre Mort, notre départ de l'Ancien Monde, derrière le Miroir, dans notre devashan nommé aussi "la zone", nous avons d'énormes difficultés à nous débarrasser de cette "culpabilité" et pourtant injustifiée. Culpabilité que nous nous infligeons depuis des lustres, toute notre vie dans l'Ancien Monde. C'est cela qui peut nous retenir dans l'astral - ou le bas astral aussi ! - avec le monde des vivants, lors de notre Transition dans l'Au-delà. Alors nous errons plus ou moins longtemps en ces lieux crépusculaires. Le devashan ou la "Zone" est peuplé de nos travers, de tous nos "Tics", de nos mauvaises habitudes d'agir et de penser lorsque nous étions dans l'Ancien monde ; ce fardeau ou "besace" nous le ramenons dans la "Zone" avec nous. ERREUR ! Dans le devashan il n'y a pas de "consigne" comme dans une gare ferroviaire. C'est à nous seuls en ces lieux de nous débarrasser de toutes nos mauvaises habitudes matérielles. Et tout de suite juste derrière le Miroir. Dès l'instant de notre Mort ou de notre Transition. « Les Miroirs sont des Portes » !, a dit le Prince des Poètes jadis.
Comme le formulait si bien l'Ange Heurtebise à Orphée, son "Conducteur" ou son "Anubis" si vous préférez, dans le film de Jean Cocteau : "Orphée" en 1950. Le Poète Orphée dans la "zone" voit avec stupeur tous ces gens qui vont et qui viennent de façon absurde, il s'exclame : "Mais que font tous ces gens ?" Heurtebise réponds très las à toutes les questions 'insipides' d'Orphée : "[...] rien n'est plus tenace que la déformation professionnelle. [...]" Tout est dans cette phrase quasi initiatique, comme tout l'ensemble de ce film hyper-réaliste du reste. Ce n'est pas un film symbolique, car "le symbolisme est dépassé de nos jours dans le sens grave du terme". Jean Cocteau écrivait cela dès la sortie de son film en 1950. Alors de nos jours... je n'ose en parler.
La plus grande force de l'Homme réside dans sa propre faiblesse. Cela correspond à l'une des parties de mes propres convictions spirituelles et surtout humaines.
Ce ne sont ici que mes propres convictions ai-je dit. Ce n'est pas quelques leçons de morale primaire, si n'est obsolète ; leçons fadesses apprises par coeur tel un perroquet. Je me situe ici sur un plan métaphysique et surtout ésotérique. Une grande partie de cette prose vient de m'être dictée ou inspirée par ma Muse. Tien ! elle est en forme aujourd'hui.
Ce qui précède, ne sont que les fondements ou les préliminaires de la pratique de notre Alchimie spirituelle ou intérieure. L'Alchimie est un Art Royal qui nous permet de transformer nos pensées négatives en pensées positives. Le Mercure des Sages en Or alchimique, peut-être en Or potable. Si Dieu le veut c'est fait ! Il faut nous transcender. Cette transcendance nous mène vers la Transfiguration, l'obtention de notre Corps glorieux ou notre habit de Lumière. Pour la petite histoire, cela fait partie de la Queste mystique des Cathares et des Pythagoriciens, entre autre...
Le cheminement vers le Grand'Oeuvre alchimique demande une très grande simplicité d'esprit et du coeur. De la piété, de l'altruisme, de la persévérance, de la patience et un immense don de soi-même. Beaucoup d'Amour si vous préférez. Oh certes pas cet amour que l'on peut acheter chez le premier commerçant du coin de la rue à quelques 5 ou 6 sous. Nenni !
Ici il ne s'agit pas de quelques recherches menant vers quelque état de sainteté, car de tout façon, le plus saint d'entre nous pêche 7 fois par jour. Alors... Bof !...
Je crois qu'il faut aussi développer un autre sens ; celui que je nomme "L'humour". Il évite de se prendre par trop au sérieux et de laisser parler bien trop souvent sont "P'tit ego". Ce sens est humain et non lié à la métapsychie.
Je pense - à mon avis -, que le mieux est d'être encore plus humain que les Humains. Mais au préalable... tentons d'apprendre à nous aimer nous-même et SURTOUT à nous estimer et à nous respecter ; car notre Corps est le Temple de Dieu.
Comme l'exprimaient quelques personnages animés et loufoques à la TV en 1968 avec la voix de Claude Piéplu en Of : "C'est tout pour aujourd'hui" !...
Au revoir et merci.
Que ce jour vous profite dans la Paix du Coeur.

Commentaires autour du texte
commentaire Le temple de l'homme écrit par Justificus le 31.05.2011
commentaire La notion de Temple dans la Maçonnerie rectifiée écrit par Justificus le 11.08.2011
commentaire Pour un plus beau temple encore écrit par Justificus le 19.08.2011
commentaire Le temple de Dieu est plus haut que cela écrit par Jean le 18.08.2011
commentaire Le temple ? écrit par Xianaelle le 30.08.2011
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite