-

 

Infos pratiques


tl4
icone

Le médium et l'écriture automatique

Texte publié le 08 octobre 2005 proposé par Jean
Je ne pense pas que l'écriture automatique, envisagée malheureusement par beaucoup comme un jeu ou plus noblement une manière de parler à nos défunts, sans développements ultérieurs, soit une finalité ou l'aboutissement d'une recherche spirituelle. Je ne pense pas non plus qu'elle puisse un jour revêtir le moindre intérêt en devenant une simple philosophie ou le sujet d'une quête scientifique ce qui en proposerait un contour fixe qui n'existe pas dans la nature et qui réduit le champ des possibles. Elle est bien davantage. Elle est, pour moi, un outil important qui nous conduit vers l'Esprit, nous découvre notre foi, nous l'enseigne, nous rapproche de Dieu et de notre immortalité.
Nous passons tous devant un miroir plusieurs fois par jour. Certains s'y contemplent et restent des heures à s'admirer, d'autres essaient de se voir en face, et certains n'osent même pas se regarder de peur d'y voir un inconnu ou un être peu aimable à qui ils ne voudraient pas ressembler... c'est souvent cela l'écriture quand nous en sommes au début de notre chemin, un miroir qui nous sert de révélateur, d'épreuve, d'apprentissage, une formidable école de l'Esprit. Et seuls ceux qui acceptent de voir la vérité du soi avanceront.
Ensuite, les formes et les travaux entrepris diffèrent suivant les personnes. Certains restent en l'Esprit par l'écriture et cherchent à aider leurs prochains, d'autres préfèrent des routes correspondant mieux à ce qu'ils sont devenus après cette renaissance, d'autres enfin, se trouvent et construisent ensemble à la gloire de Dieu une fraternité superbe où se dévoilera, comme le disent nos écrits, le trésor symbolique d'Absolion...
Les frères les plus dignes de l'ordre feront tout cela et plus encore, quand d'autres ne feront rien car ils n'ont pas souhaité se réaliser ainsi en cette vie. Si ces derniers choisissent cette option après avoir été appelé par le « hasard », l'homme ayant droit à son libre arbitre, ce choix est le bon s'il est assumé le jour venu et aucun de nos frères ne doit juger cette décision car, comme le disent nos écrits : « Seul Dieu juge ». Il n'est donc pas de bons ou de méchants et l'écriture telle qu'elle nous est enseignée dans l'Alliance Spirite ne peut aboutir au dogme stérile qui tant de fois a détruit au nom d'une vérité s'étant avérée ultérieurement illusion des hommes. Un homme de lumière respecte ses frères, tous ses frères, quelque soit leur chemin. Mais il en faut du courage pour essayer de construire le beau et le vrai dans un monde devenu si égoïste, fardé et poudré des illusions du paraître. A titre personnel, je ne remercierai jamais assez ceux qui essaient avec humilité de construire.
Concernant ceux de nos frères qui s'intéressent à l'écriture dans le seul but de communiquer avec leurs chers disparus, je crois que l'amour permet cela pendant un laps de temps, que ce temps sert à faire le deuil, de chaque côté parfois, mais qu'il n'est pas bénéfique pour ceux qui s'aiment d'installer une relation durable à ce niveau car cela perturbera tout le monde et mettra en place un système malsain de dépendance vis-à-vis d'un médium ou à ses propres écrits. Je sais que cela se produit souvent, mais spirituellement ce n'est pas bon, ni pour les uns ni pour les autres. Il est un temps pour se dire au revoir et vérifier que tout est en ordre des deux cotés du rivage, puis, chacun doit continuer sa route car elle ne peut s'achever ainsi. Nous aimons nos défunts et ils nous aiment. Si vous croyez en la vie éternelle et vous y croyez puisque vous leur parlez, ne les forcez pas à rester en les attachant ici par l'amour ; dites-vous que maintenant, tout va bien, que ce n'est pas si difficile d'attendre un peu pour se retrouver, que le but n'était pas un lien qui fait mal mais un au revoir dans l'amour.
Ma vieille expérience m'a montré que toutes les relations diffèrent les unes des autres et qu'il est des strates en l'Esprit bien différentes selon l'endroit où nous nous trouvons dans le chemin. Je ne pense pas qu'il faille obligatoirement fixer son attention sur un esprit précis pour que se manifeste l'Esprit qui vient à tous les cherchants sincères pour porter consolation et amour. Chacun de nous est unique ; il ne sert à rien de vouloir ce qui est réservé à une autre route où nous ne sommes pas. L'Esprit nous montre toujours celle qui est la plus appropriée et c'est dans ces multiples vibrations que l'espèce toute entière forme le chant mélodieux raisonnant jusqu'aux confins du cosmos.
Tout cela nous éloigne apparemment de ce que l'on imagine communément être « le monde de la communication avec l'au-delà », apparemment seulement. En effet, si l'homme s'attache plus facilement aux concepts simples qu'utilisent d'autres hommes pour les y voir prisonniers et sous contrôle, il se doit de réagir afin de toujours rester libre et ne point se perdre pour avoir essayé de croire. Je pense qu'on doit tenter et y parvenir, non pas de s'extasier devant quelques mots écrits par quelqu'un dont on n'imaginait pas la possibilité même de survivance, mais de faire attention à la teneur des propos qui sont écrit. Si effectivement, nous sommes rassurés de voir les choses se continuer quand la matière disparaît, il n'en est pas moins vrai que notre matière à nous est encore en activité et qu'elle se doit de suivre une route la plus juste possible en Dieu. Nos propres questions déterminent souvent ce que sera le début de notre chemin spirituel. Si nous avançons au départ parce que la mort nous éveille à l'au-delà, il est toujours essentiel de se rappeler que l'au-delà n'est pas la mort mais la vie. On peut se satisfaire de voir l'écriture servir en ce monde pour des problèmes de ce monde, mais, selon mon vécu et les centaines de personnes que j'ai rencontré, je peux affirmer que le médium honnête vous dira qu'elle sert d'abord à préparer l'avenir et non à vivre dans le passé. Rien ne se termine jamais pour personne. Il faut garder cela en tête quand on décide d'entrer en l'Alliance et de s'y confronter au miroir de l'écriture.
Si l'Alliance Spirite ne sera jamais, à mon sens, une communauté fermée sur un dogme, c'est qu'elle est en l'Esprit et que celui-ci procède généralement d'une manière très libre envers ceux qui se donnent à Dieu. D'abord l'écriture nous apprend qui nous sommes et cela va nous aider à nous connaître tout en rectifiant nos erreurs, nos jugements et nos idées souvent conditionnées. Nos défauts dans la lumière, nous ne pouvons que réagir et tenter de nous rectifier. Si nous avons fait les efforts nécessaires, alors nous pourrons aider les autres. Ceci est la suite du chemin, mais sans sincérité de notre part, il n'est point d'espoir de réussite envers les autres. Dans cette aide apportée à nos frères, nous apprendrons la compassion et cet amour véritable qui ne peut être que l'amour pour les autres. Une fois que nous aurons donné toute notre énergie, nous serons en paix et nous chercherons naturellement à construire avec ceux qui comme nous, aiment et croient en une liberté et un partage possible. Nous construirons donc et de nouveau, nous utiliserons toutes nos forces. Comme il devient logique de le supposer, nous nous trouverons à un moment en état de fatigue et de questionnement. Que devient ma médiumnité, qu'en faire maintenant, etc. ? Il est alors temps de se retourner de nouveau en nous et c'est alors que les symboles, outils précieux élevant notre réflexion, peuvent être des supports utiles. Une histoire, un dessin, une forme, un objet, tout ce qui peut nous permettre de travailler en nous et de faire le bilan de nombreuses années dédiées aux autres. C'est à ce moment que l'Esprit de nouveau se manifeste. Il n'est plus un esprit mais l'Esprit, celui qui est là pour nous et qui veille aux travaux de toute notre communauté. Il portera en lui la lumière. Alors nous véhiculerons nos âmes éternelles vers les allégories et nous découvrirons un monde différent. Puis, humblement, régénérés, nous retournerons vers nos frères à la construction de l'Alliance nouvelle pour servir, comme toujours, car tel est notre chemin. Je souhaite à ceux qui croient de ne jamais oublier qu'un jour ils reçurent l'aide d'un frère ou d'une soeur médium afin que toujours l'espoir reste le plus précieux trésor des hommes.
Je terminerai cette courte intervention en abordant deux sujets qui me paraissent intéressants. Le premier est l'attitude de ce que l'on peut nommer « les sceptiques ». Je trouve cette démarche tout à fait intéressante et honorable car elle est naturelle et souvent moins agressive que celle de ceux qui se disent avoir la foi et imposent leur dogme presque de force à ceux qui ne leur ont rien demandé. J'ai moi-même regardé un peu le sujet de la communication avec l'Esprit à la manière des sceptiques pendant la première partie de ma médiumnité. En effet, lorsque l'on commence à écrire et que l'on ne l'a jamais fait pour les autres, les enseignements sont à destination de notre jugement, ceci afin de l'inciter à rectifier nos attitudes et notre manière de juger parfois un peu facilement les choses et les gens. A ce moment-là nous avons l'attitude des sceptiques qui pensent que la médiumnité n'existe pas, que ce n'est qu'une communication entre notre inconscient, nous et notre bras qui nous fait écrire des choses et non l'intervention d'un esprit extérieur. Certains écrivains, il y a quelques décennies, pratiquaient cette écriture en relation avec l'inconscient ce qui donna naissance à un genre littéraire qui fut à la mode et dont les envolées furent mémorables. Pourtant, le temps passe et viennent plusieurs éléments qui nous poussent à repenser un peu les choses. D'abord, tôt ou tard nous sommes devant la situation où nous devons aider notre prochain, souvent une discussion où le sujet est abordé « par hasard » lors d'une rencontre et de là, nous proposons pour la première fois de nous jeter à l'eau car la cause nous paraît juste. A cet instant, curieusement, on se rend compte qu'on écrit et dit des choses que l'on ne savait pas et que seul le consultant savait. Passé le moment d'étonnement, c'est un fait, nous avons notre preuve personnelle. Car personne ne peut nous dire avec certitude si nous sommes ou non médiums tant que nous n'avons pas avancé dans le chemin par nous-mêmes. Il est assez simple de dire à quelqu'un qu'il a un don de médium, tout le monde peut correspondre avec l'Esprit s'il a la foi. Aller voir un « médium commercial » pour s'entendre dire ce genre de réplique me révulse toujours. Flatter l'ego est vraiment la base de tout commerce florissant. Mais quel sera ce médium en devenir, quelle sera sa cause, sa route, sa morale ?
Au chapitre sceptique il me vient souvent des exemples troublants et sincères qui ne peuvent, selon moi (et je dis bien : « selon moi »), être remis en question. J'ai toujours à l'esprit l'exemple de cette femme de 70 ans, qui, un soir, faisait des mots croisés. Alors qu'elle ne demandait rien à personne, son stylo s'est mis à bouger, puis à écrire des mots, puis des phrases qui au final, lui dirent qu'elle se trouvait devant son fils, qu'il allait bien et qu'elle ne devait plus pleurer comme elle le faisait encore trop souvent depuis son décès. Cette dame n'avait jamais entendu parler d'écriture automatique, n'avait même jamais pensé que l'âme survivait ainsi et pouvait se manifester. Pour le coup, c'est moi qui devient sceptique si le scepticisme devient dogmatique et je me demande alors comment ne pas croire quelqu'un qui, déjà âgé, n'ayant rien à vendre, n'appartenant pas à quelque cercle spirite obscur comme on en voit trop, bref, quelqu'un de normal, puisse avoir un intérêt quelconque à raconter son histoire à une personne qu'elle ne reverra pas ou à une amie qui aura souvent le réflexe de la prendre pour une folle. Hors, des exemples de ce type sont légions. Rappelons-nous tout de même que toute notre mythologie est basée sur une communication entre le visible et l'invisible, les religions le sont aussi d'ailleurs. Mais il n'est point question de faire de Madame Paulette X le nouveau messie car le concept est déjà utilisé ailleurs. Il n'y a pas de messie, nous sommes tous les fils de Dieu et ça aussi je l'ai lu dans des centaines de pages écrites en écriture automatique.
Quand au médium qui donne au consultant des informations que seul le consultant peut savoir, souvent la réplique est cinglante car il est souvent déstabilisant pour autrui, surtout lorsqu'on a vécu avec l'idée de prendre maintenant parce qu'il n'y avait pas de demain et qu'on a un peu oublié sa propre morale, de découvrir que la vie continue après. Je me rappelle qu'un directeur d'une grande société informatique m'a dit un jour que je n'étais pas médium mais que je lisais dans son esprit. Soit, alors comment expliquer ce phénomène ?
Encore des questions et j'avoue, après plus de 18 ans de pratique, que je n'ai plus envie de me les poser car je sens la force et vis avec. Cela me suffit amplement. A propos de médium, je tiens à préciser et redire une phrase de « Mémoire Spirite » à laquelle j'ai toujours attaché beaucoup d'importance : « Tu ne feras commerce de l'Esprit, l'Esprit appartient à Dieu ». Si un médium vous demande de l'argent : Fuyez. Pour vous comme pour lui, c'est préférable et rappelons nous toujours que la majorité des médiums qui ont donné dans le spectaculaire, parfois même en trichant, dans le courant du XIX siècle, ont terminé leur vie en hôpital psychiatrique ou dans une pauvreté que je ne souhaite à personne.
La pratique, c'est, de tous les domaines abordés par l'Alliance, le sujet le plus simple. Si vous avez lu mon article depuis le début, vous avez compris que tout ce qui concerne un membre de l'Alliance Spirite n'est pas du domaine de la médiumnité de consommation mais une lente maturation qui se fait souvent au fils du temps et nous accompagne dans notre vie profane afin de nous instruire et de nous enrichir des conseils et vécus au service de l'ordre. J'emploie volontairement un langage plus ésotérique que scientifique car je pense que tout est action de foi, je pense également que jamais l'Alliance ne verra la communication avec l'Esprit comme le dogme officiel le voit et qui est un dogme issue du siècle des lumières, totalement tourné vers une approche scientifique qui jusqu'à maintenant n'a rien donné de probant et je dirai : tant mieux. Il serait en effet bien triste qu'une tradition qui date de l'arrivée de l'homme sur la terre soit reprise par quelques uns alors que les hommes du monde entier sont reliés à l'Esprit et qu'il ne sert à rien de se retrouver en quelque cercle que ce soit pour entrer en communion avec les forces invisibles. Tout est une question d'état d'esprit et pour citer de nouveau nos textes : « La qualité des réponses vient de la qualité des questions ». Je pense avoir écrit cette phrase des milliers de fois sur les forums de l'Alliance ou dans de multiples courriers à nos amis du monde entier. Donc, tout est question de chercher un chemin noble, débarrassé des choses qui ne nourrissent pas notre Esprit éternel. Une fois les éléments de la réussite en place, il ne reste presque rien à faire. Allongé ou assis confortablement, détendu dans un lieu familier, la main posée sur une feuille de papier et tenant un stylo, celle ou celui qui cherche le contact se recueille humblement. Il n'y a pas de prière particulière, pas de cérémonie à ce stade, pas d'autres éléments que ce qui est en vous. L'Esprit lit en vous. Il sait tout ce que vous pensez et il voit votre véritable recherche. Inutile donc, de lui dire quelque chose tout en en pensant une autre. Vous seriez alors attiré vers le mauvais coté de la communication et donc, vous auriez des réponses du même niveau que la pureté de votre demande et de votre relation avec l'invisible. La communication apprend la sincérité, retenez bien ceci.
Ensuite, si tout se passe bien, le stylo va commencer à écrire. D'abord des lettres peu précises, le temps de se repérer pour l'Esprit. N'hésitez pas à le renseigner sur la qualité de sa calligraphie qu'il ne peut toujours bien cerner au début. Un peu plus tard, les lettres seront lisibles puis les phrases. Vous communiquez alors librement et je vous souhaite de trouver un instructeur sérieux dans l'invisible comme vous devrez l'être pour essayer d'agir en toute chose comme Dieu le ferait.
Un dernier mot et il sera pour les sectes. Alors que les vérités de l'histoire et la rigidité de leurs dogmes font s'écrouler les religions traditionnelles, il est dommage que nombre de cherchants sincères se détournent de Dieu au motif qu'il est un danger aujourd'hui de chercher ailleurs au risque de se trouver plonger dans l'abîme de ces sectes nuisibles qui ne laisseront à l'humanité ni le nom de leur gourou ni une quelconque spiritualité souvent copiée sur une religion traditionnelle et travestie pour prouver que le messie est de retour. Elles ne laisseront que quelques scandales financiers et autres tueries bien tristes. Je pense que Dieu ne mérite pas un tel refus de Lui parce que des hommes sont si imparfaits qu'ils L'utilisent pour leurs réalisations personnelles. Personne n'est Dieu que Lui et je demande à tous ceux qui l'aiment de suivre le chemin qui leur paraît le meilleur, mais qu'ils ne renoncent pas à Lui car c'est aussi renoncer à l'humanité toute entière que de se voir ainsi. Dieu est partout. Vous le trouverez en vous et partout autour de vous. Vous êtes libre d'aimer.

Commentaires autour du texte
commentaire Univers écrit par Etoile18 le 24.10.2005
commentaire Et la suite? écrit par Angela le 24.10.2005
commentaire Univers écrit par Etoile18 le 25.10.2005
commentaire Le médium et l'écriture automatique écrit par Danielle le 04.12.2005
commentaire Le médium et l'écriture automatique. écrit par Thalye2 le 22.07.2013

Thèmes associés


Nuage de mots clés


Derniers textes parus


Derniers commentaires


Dernières questions parues


Derniers avis parus


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite