Pythagore - Dans la longue histoire de la Grèce, le premier philosophe se nommait Pythagore. Pour ses disciples, atteindre à l'immortalité de l'âme était possible par la mystique des nombres. «

 

Infos pratiques


tl4
icone

Pythagore

Texte publié le 07 décembre 2010 proposé par Jean
Dans la longue histoire de la Grèce, le premier philosophe se nommait Pythagore. Pour ses disciples, atteindre à l'immortalité de l'âme était possible par la mystique des nombres.
« Tu seras immortel, Dieu incorruptible et pour toujours délivré de la mort. » Ces paroles de Pythagore furent la promesse faite aux membres de sa communauté fondée au VIe siècle avant JC en Italie du sud.
Cette société secrète fut l'une des premières d'Occident. Plutôt aristocratique elle fut composée de plus de 600 membres.
Accepté par Pythagore lui-même après un long examen, le profane est admis et voué au silence pendant cinq ans. Ce n'est qu'après ce temps qu'il est initié. La transmission du savoir se fera alors comme dans toutes les sociétés initiatiques : graduellement.
D'abord « auditeur », on ne reçoit pas encore les enseignements du maître mais ceux d'un de ses disciples. Ce n'est qu'une fois reconnu « mathématicien » qu'on reçoit les enseignements du maître lui-même.
Chaque initié jure de ne jamais révéler les secrets qu'il reçoit.
Les disciples les plus doués reçoivent le nom de « pythagoriques » ; ils ont l'immense honneur de recevoir les enseignements du maître sur l'ordre du monde.
Pour Pythagore, le nombre est au début et au fondement de toute chose existante.
Sa doctrine repose sur les mathématiques, la géométrie et la musique.
On connaît tous le théorème de Pythagore qui est une découverte importante, mais peu savent qu'il découvrit aussi le calcul des intervalles musicaux.
Ses enseignements mêlent une logique rationnelle, une dimension ésotérique et une migration des âmes avec le coeur.
Pythagore est malgré tout une énigme. Il fut maître de la secte des Crotone, il serait né vers 580 avant JC et son origine est étrange.
Il fut, dit-on, initié au culte d'Osiris, comme tant d'autres grecs. Le berceau Egyptien est sans doute l'endroit ou toute la pensée occidentale trouve sa source. C'est de là-bas que viennent toutes les croyances occidentales et les petites religions monothéistes d'aujourd'hui y ont volé une grande partie de leurs mythologies personnelles.
Pythagore enseigne que l'âme immortelle de l'homme est condamnée à migrer éternellement de corps en corps, à moins qu'un régime particulier d'existence ne la libère de ce fardeau. Dans ce but, il est utile pour la société des initiés de Pythagore de vivre de manière ascétique, contrôlant son appétit, son sommeil, et toute forme de débordements comme la colère, la luxure, etc.
Outre le corps, les initiés entraînent leur esprit afin d'élever l'âme, motif pour lequel ils se retrouvent souvent pour philosopher, parler de mathématiques, de politique, de religion ; en autres sujets.
Comme toute communauté spirituelle de qualité n'ayant pas eu de désirs malsains, elle suscitera la jalousie de ceux qui ne peuvent y avoir accès. La communauté devra alors fuir et Pythagore serait mort au temple des muses de Métaponte. Mais le Pythagorisme ne mourra pas et traversera les siècles. Platon et toute la philosophie antique lui est redevable tant il laissa de traces de tous les sujets abordés par sa communauté. Paracelse, la grand Alchimiste, fut lui-même un grand admirateur du Pythagorisme et s'intéressa à ses travaux.
Le pentagramme fut le symbole accepté par les Pythagoriciens comme signe de reconnaissance. Composé du nombre d'or il identifiait une véritable fraternité qui dura de nombreux siècles...
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite