-

 
tl4
icone

Réflexion

Texte publié le 22 janvier 2009 proposé par Honora
Depuis un peu plus d'un mois, je viens régulièrement sur le site. J'aime à y venir pourtant, faute d'être médium, j'ai d'abord espéré des contacts avec les membres, mais mes tentatives sont restées vaines. Puis par mes contributions, j'ai attendu des échanges, un partage de connaissances, des réponses directes à mes questionnements, là encore, je suis restée seule.
J'y reviens pourtant parce que j'ai ressenti petit à petit que le simple fait de m'exprimer par des textes, des questions ou des réponses au matériel intellectuel et spirituel, dont nous disposons ici, m'aidait à cheminer vers Dieu. D'ailleurs, comme dans l'auberge espagnole, on trouve ici ce que l'on apporte.
Après ce préambule, je vais exposer mes trois réflexions pour tenter de comprendre leur éventuelle complémentarité.
Première réflexion
Le doute nous poursuit sans fin, même les médiums, paraît-il, le ressentent. Aussi, comme certains, j'ai cherché et espéré des réponses aux questions essentielles comme de savoir si vraiment l'au-delà existe, si les esprits sont vraiment en contact avec nous, s'il y a véritablement une vie après la vie, si nous nous réincarnerons ici ou ailleurs pour continuer le chemin vers Dieu, si enfin cet accompagnement, cette assistance, ce guide, qui semblent nous protéger, n'est pas en fait une pure création de notre cerveau mais aussi notre justification, notre raison de vivre.
Puisque ma seule certitude est l'existence de Dieu, conviction pour moi irréfutable pour la simple raison que nous existons, dans cet univers qui lui aussi existe, j'ai imaginé que Dieu nous dise : « tout cela n'est qu'invention ».
Que se passerait-il ? Personnellement, je crois que ma vie ne changerait pas car mon aspiration fondamentale à aimer Dieu, les hommes et la vie, perdurerait. Dépouillée de ces questionnements, presque vains, et portée par cette seule ambition, je crois que la sérénité serait même plus facile à atteindre.
Deuxième réflexion
La surconsommation des pays occidentaux est une insulte à la pauvreté des pays dits sous-développés. Bien sûr, j'essaie de consommer pour vivre et non de vivre pour consommer, en réfléchissant à la finalité de chaque geste et de chaque entreprise, je tente de limiter l'impact de mes choix sur la planète. Ma démarche reste bien modeste et je vis tout de même confortablement par rapport à beaucoup de monde y compris, aujourd'hui, parmi nos compatriotes. Pendant deux ans, j'ai pratiqué le végétarisme parce qu'il me semblait nécessaire de le faire, sans intolérance ni jugement, sachant que certains n'ont pas le choix ni les moyens matériels voire spirituels de conserver la santé et la vie en ce privant de cette nourriture. C'était la mort inutile des animaux qui me troublait.
Certains évènements personnels m'ont amené à moins prendre le temps de réfléchir à mon comportement, la facilité aidant et je l'avoue, la gourmandise, m'ont conduite, malgré un remord latent, à consommer de nouveau ces produits.
Avant de venir ici, j'ai connu un premier site spirite. Le fonctionnement de ce dernier m'avait amenée à demander si les esprits s'étaient prononcés sur cette question. La réponse péremptoire avait été, en substance, non et le spiritisme ne cautionnait pas non plus le végétarisme. Qui ne répondait ? Esprit ou organisateur détenteur de la vérité « dogmatique » spirite, je ne sais. Mon interrogation a perduré et récemment, j'ai choisi de redevenir végétarienne, et j'essaierais de persévérer avec l'aide de Dieu. J'ai senti que je devais prendre seule cette décision sans chercher une bénédiction quelconque.
Troisième réflexion : J'ai regardé, il y a peu une émission télévisée dans laquelle des chercheurs « découvraient » séquences filmées à l'appui, que beaucoup d'animaux observés, outre leur instinct, faisaient preuve d'amour maternel, de solidarité, d'esprit de partage voire de sacrifice, qu'ils respectaient leurs morts, etc. et qu'en définitive, ils manifestaient des sentiments et des émotions proches des nôtres. Cela m'a réconfortée, il y a longtemps que je suis arrivée à des conclusions similaires sans avoir fait d'études spécifiques.
Il y a quelques jours, j'ai reçu via Internet une vidéo intitulée « le repas du lion » imaginant un petit film animalier, je l'ai visionné et horreur, un groupe de lions attaquaient des touristes imprudents, sortis de leurs véhicules pour filmer de plus près. En quelques secondes, un homme était agrippé, apparemment tué et un lion a commencé à le dévorer (vérité ou manipulation, il y aurait beaucoup à dire sur ce genre de vidéo, mais c'est un autre débat).
Ces images intolérables m'ont bouleversée d'une manière inexprimable, elles me revenaient sans cesse à l'esprit, du matin au soir, dès mon réveil, sans cesse. J'éprouvais un véritable malaise, j'ai prié mon guide pour qu'il m'aide à supporter ce souvenir récurrent et cette grâce m'a été accordé.
Après quelques jours, je me suis demandé pourquoi j'avais, à ce point, été perturbée et m'est venu l'idée saugrenue d'imaginer un groupe de chasseurs se partageant un cerf ou un sanglier et faisant un barbecue monstre. J'aurais désapprouvé évidement et j'aurais vite oublié. Pourtant, l'attaque du lion était plus justifiée que celle des chasseurs.
En conclusion
En quoi ces trois sujets se rejoignent ?
Notre parcours est solitaire, l'aide nous est donnée si nous acceptons de l'entendre. Il est vain d'attendre des réponses tangibles aux questions, mais il faut continuer à chercher, à s'interroger et user de son libre arbitre. Esprit, guide ou cerveau, les réponses viendront de toute façon directement ou indirectement. Si je suis rassurée qu'un guide me tienne la main, alors je croirais en ce Guide.
Le végétarisme n'est sans doute pas une obligation mais contrairement à ce que l'homme veut croire, la terre, dont les animaux font partis, n'est pas sa propriété, il doit la respecter, en user mais ne pas la massacrer inutilement. Dans nos pays riches, on peut vivre très bien en se passant de viande, c'est une façon de respecter les animaux.

Commentaires autour du texte
commentaire Avoir les réponses ou trouver les réponses ? écrit par Patricia le 25.09.2016
Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite